Changements climatiques : les agriculteurs s’arment sur les pratiques agricoles

0

«Valoriser les petits agriculteurs pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques et à la variabilité», c’est le thème du 2ème programme d’appui genre, sur les changements climatiques et agriculture. La cérémonie officielle a été présidée à Yaoundé par Marie-Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la femme et de la famille (Minproff). C’est une plateforme partenariale etrennée ce jour et ce jusqu’au 6 juin 2018.

Valoriser les petits agriculteurs pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques et à la variabilité», c'est le thème du 2ème programme

Une vue du panel.

Près d’une trentaine de cadres des départements ministériels sont réunis à Yaoundé pour débattre de la mise en oeuvre des stratégies pour combattre les changements climatiques à long terme. Au cours de la cérémonie de lancement ayant eu lieu en matinée, la directrice du programme Nepad a souligné l’importance du programme de plateforme de partenariat pour le développement de l’Afrique. A cet effet, M.-T. Abena Ondoa a insisté sur la nécessité de faire des études de cas sur les pratiques agricoles adaptées aux changements climatiques, ainsi qu’à la démonstration des technologies adaptées aux mutations climatiques.

L’enjeu de ce programme de plateforme partenariale nationale consiste à inciter les parties prenantes intéressées aux questions agricoles d’échanger des expériences pour avoir une incidence sur la réduction des changements climatiques. Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique(Nepad) et le Minproff travaillent justement ensemble pour optimiser les pratiques des femmes rurales dans le sens de la lutte contre les effets pervers des changements climatiques. Il est question, relève Estherine Lisinge Fotabong, directrice de l’agence Nepad en Afrique centrale, d’identifier les challenges des femmes et de susciter le renforcement des capacités des femmes rurales dans le sens d’acquérir et de capitaliser des moyens technologiques. Histoire d’aider ces dernières à améliorer les pratiques agricoles, vecteur de rentabilisation et de productivité des ressources. La ministre de la Promotion de la femme et de la famille(Minproff) a, d’ailleurs, donné l’exemple d’un leadership féminin comme gage d’optimisation des capitaux culturels en termes de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être pour impulser les méthodes de transformation des produits agricoles.

Au rang des sous-thèmes qui feront l’objet d’intérêt et de débat au cours de ce séminaire de trois jours, figurent, entre autres, les technologies adaptées aux mutations climatiques, les stratégies de communication pour avoir accès à l’information en matière d’acquisition des connaissances sur les effets des changements climatiques, des échanges sur la plateforme régionale de partenariat entre le Minproff et le Nepad.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply