Massacre dans le village Menka: Un chef traditionnel raconte

0

Je suis Sa Majesté Asobo Pius Nguh du village de Menka dans la subdivision Santa, au nom de mes ancêtres et Dieu tout-puissant souhaite dire toute la vérité sur l’incident qui s’est produit dans mon village le matin du 25 mai 2018. Immédiatement après les célébrations du 20 mai 2018 à Santa, un groupe de bandits lourdement armés a pris d’assaut le village de Menka en semant la terreur parmi la population. J’étais l’une de leurs victimes. Ils m’ont m’arrêté sous la menace d’armes à feu dans ma ferme, m’ont conduit à mon palais et ont ramassé plusieurs objets de valeur. La population désespérée a reçu l’ordre de faire don de diverses sommes d’argent qui leur ont été remises à leur départ.

"J'étais l'une de leurs victimes. Ils m'ont m'arrêté sous la menace d'armes à feu dans ma ferme, m'ont conduit à mon palais et ont ramassé plusieurs objets de valeur.

Fin Asobo Pius Nguh.

Auparavant, ce groupe avait kidnappé le chef du village de Matazem qui avait été torturé et libéré moyennant le paiement d’une rançon. Le même groupe a kidnappé deux filles d’un responsable du RDPC dans mon village, a frappé ces enfants et les a libérés sous le paiement d’une rançon. Un autre cas d’enlèvement a été celui des frères Apara dont la mère et le frère cadet ont été emmenés dans les buissons et n’ont été relâchés que sur rançon. Ce groupe est ensuite allé dans le village et a attaqué les villageois en collectant de l’argent, des objets de valeur, un cochon et une vache qu’il a  égorgé pour se nourrir. Ils ont vendu le reste. Quand ils se sont installés dans un hôtel appartenant à Asana Cletus, l’un de mes fils, la population a décidé d’alerter les forces de l’ordre qui ont réagi rapidement en lançant une attaque contre le bâtiment. La fusillade qui a suivi entre l’armée et les bandits s’est poursuivie pendant plus de deux heures et a fait près de 30 morts. Au nom de tous les habitants de Menka et de l’ensemble de la subdivision de Santa. Je tiens à remercier les forces de l’ordre pour cette intervention opportune qui a apporté un peu de sommeil à mon peuple. C’est la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. Toute autre histoire diffusée par ceux qui n’étaient pas présents les engage. La communauté nationale et internationale devrait en prendre note spéciale.

Version officielle en langue anglaise ci-dessous :

RECENT KILLINGS IN MENKA VILLAGE, SANTA SUB DIVISION: THE TRUE STORY

I HRH Fon Asobo Pius Nguh of Menka village in Santa Subdivision, in the name of my ancestors and God almighty wish to tell the whole truth about the incident that occurred in my village in the morning of the 25th May 2018 resulting to about 30 deaths. Immediately after 2018 celebrations of the 20th May in Santa, a group of heavily armed bandits stormed Menka village bringing terror to the population. I was one of their targets as they arrested me at gun point in my farm, drove me to my palace and collected several valuables. The desperate population was ordered to donate various sums of money that were handed over to them as they drove away. Earlier, this group had kidnapped the Chief of Matazem village who was properly tortured and released on the payment of a ransom. The same group kidnapped two daughter’s of a CPDM official in my village,, rapped these kids and released them on the payment of a ransom. Another case of kidnapping was that of the Apara brothers whose mother and junior brother were taken away to the bushes and only released on rensom. This group further went into the village and attacked villagers collecting money, valuables, a pig and cow which they slaughtered for their food and sold the rest. When they settled down at a hotel owned by Asana cletus one of my sons, the population decided to alert the forces of law and order who acted promptly by launching an attack on the building. The shoot out that followed between the army and the bandits went on for more than two hours and resulted to close to 30 deaths. On behalf of all Menka people and those of Santa Subdivision as a whole l wish to thank the forces of law and order for this timely intervention that has brought little sleep to the eyes of my people. This is the truth, the whole truth and nothing but the truth. Any other story circulated by those who were not present only engages them. The national and international community should take special note.

 

Share.

About Author

Leave A Reply