Société métropolitaine d’investissement de Douala : la période de souscription prorogée

0

Sous la forte demande de la population, de la diaspora, des entreprises…la Communauté urbaine de Douala a obtenu le report de la période de souscription de l’appel à l’épargne.

5 juillet 2018. C’est le nouveau délai défini pour l’encaissement des souscriptions de l’opération d’appel public à l’épargne. L’appel à l’épargne a pour finalité la constitution du capital social de la Société métropolitaine d’investissement de Douala, Smid. L’opération qui a démarré le 5 avril 2018 devait s’achever le 22 mai courant. C’est pour justifier le report de la période de souscription que le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Cud, a convié les médias à un point de presse, le mardi 22 mai 2018. «Nous avons obtenu la prorogation de la Commission des marchés financiers qui a étudié notre dossier avant de valider le report. Pour rester dans le vrai, il fallait qu’on le dise à la presse ce 22 mai, date initialement prévue pour la fin des souscriptions», explique Dr Fritz Ntone Ntone.

Sous la forte demande de la population, de la diaspora, des entreprises…la Communauté urbaine de Douala a obtenu le report de la période de souscription de l’appel à l’épargne.

Ntone Ntone.

Plusieurs raisons justifient la prorogation. Il s’agit en gros de répondre aux nombreuses doléances du public. «Il y a eu deux semaines d’inertie, ponctue Fritz Ntone Ntone, puis un engouement des personnes et des entreprises. Les entreprises nous ont saisies  à travers leur patronat, pour le report de la date.» Selon les tendances, poursuit le délégué du gouvernement «on a un peu plus de 600 souscriptions dans toutes les catégories,  que ce soit dans le secteur privé qui est majoritaire, que dans le secteur public. Rien qu’aujourd’hui –mardi 22 mai-, il y a eu plus de 200 souscriptions. Ce qui est dans la cagnotte est largement suffisant pour lancer le capital de la Smid, mais les Camerounais ont dit qu’ils veulent tous participer. On a vu que ça ne nous servait à rien de courir et d’arrêter l’opération.» Autres motivations du report, les plaintes des Camerounais d’autres régions du pays et de la diaspora qui se sont senties délaissées. Pour ceux qui ont regretté l’utilisation unique du français sur les supports de communication, la langue anglaise sera désormais incluse.

Le montant espéré à la fin de l’opération est de 10milliards Fcfa. Le coût de l’action s’élève à 10milles Fcfa. Le plafond des souscriptions par personne est établi à 50milles actions, soit 500millions Fcfa. Les banques, les établissements financiers, les entreprises publiques et privées, les particuliers peuvent souscrire à l’appel à épargne pour la Société métropolitaine d’investissement de Douala. Le nombre de titres à émettre est évalué à 1millions d’actions. La valeur d’une action sur 10 ans est évaluée à 17,5milliards Fcfa. «Chaque année, l’opérateur –qui a souscrit– rentrera dans ses droits au bout de 6,5 ans mais il lui restera toujours l’action. Vous entrez dans le capital de la société», confirme Fritz Ntone Ntone.

Valgadine TONGA

Lire aussi: http://lavoixdukoat.com/2018/04/05/societe-metropolitaine-dinvestissement-de-douala-lappel-a-epargne-est-lance/

http://lavoixdukoat.com/2018/03/31/societe-metropolitaine-dinvestissement-de-douala-appel-epargne/

Share.

About Author

Leave A Reply