Distribution de l’eau : l’Etat acte la résilience du contrat d’affermage avec la Camerounaise des eaux

0

La nouvelle Camwater hérite du passif et de l’actif de la CDE.

La journée du 30 avril 2018 a ainsi marqué la fin de l’affermage du service public de l’alimentation en eau potable au Cameroun. La cérémonie de résilience de contrat d’affermage a été présidée à Douala par la tutelle technique du ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) Gaston Eloundou et le ministre des Finances Louis Paul Motaze. Une décision qui concrétise les recommandations de la vingtième session extraordinaire du conseil d’administration de la Cameroon water utilities Coorporation (Camwater). Elle a eu lieu le 27 avril 2018 dans la salle de conseil de son immeuble siège à Douala sous la diligence de Jérôme Obi ETA agissant en qualité de président dudit conseil.

Le conseil d’administration entériné la fin du contrat décennal avec la Camerounaise des eaux, Cde. La dissolution de la Cde a entrainé des inquiétudes au sein du personnel et de l’équipe dirigeante. Des garanties ont été prises par le chef de l’Etat Paul Biya. Le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou la réitéré : «Ma présence ici en tant que  Minee confirme que toutes les garanties techniques sont prises, et celle du Ministre Louis Paul Motaze, Ministre des finances rassure que toutes les promesses financières sont respectées, ce pour la bonne marche de la nouvelle Camwater».

La journée du 30 avril 2018 a ainsi marqué la fin de l’affermage du service public de l’alimentation en eau potable au Cameroun

Dans le cadre de ses nouvelles activités, la Camwater compte : améliorer la qualité du service à travers la maitrise des perturbations sur le réseau des distributions et la gestion de la clientèle ; vulgariser l’accessibilité physique et économique à l’eau potable pour toutes les couches sociales en milieu urbain et péri urbain ; réhabiliter et étendre le réseau de distribution; mettre un accent sur la planification, la réalisation d’études, la maitrise d’ouvrage, la recherche et la gestion des financements pour l’ensemble des infrastructures et ouvrages nécessaires au captage, à la production, au transport au stockage, à la distribution et à la commercialisation de l’eau potable.

Le Conseil d’administration du 27 avril a également permis l’examen et l’adoption à l’unanimité le budget programme de la période allant du 1er mai au 31 décembre 2018, équilibré en ressource et en emplois à la somme de 160 821 430 607(cent soixante milliards huit cent vingt un million quatre cent trente mille six cent sept) dont 120 518 528 298 Fcfa soit 74,9% pour l’investissement. 30 221 382 321Fcfa, soit 18,8% pour le fonctionnement et 10.081.519.988 Fcfa soit 6,3% pour le service de la dette.

 Le contrat décennal qui arrive à son terme, a débuté le 02 mai 2008, suite à des reformes opérées sur le secteur de l’hydraulique urbaine et périurbaine. Dans le cadre d’un partenariat public-privé, la Cde a été chargée de la production, du transport et de la distribution de l’eau potable dans le périmètre affermé de la réalisation des travaux d’entretien de l’outil industriel ainsi que de la réalisation des branchements pour améliorer la desserte. Le partenariat a pris fin avec une décision du chef de l’Etat, le décret N° 2018/144 du 20 Février 2018 portant réorganisation de la Cameroon Water Utilities Corporation.

DIM DIM

Bon à Savoir

L’affermage est un type de contrat dans lequel le propriétaire (bailleur) d’un bien en confie l’exploitation à un fermier. Celui-ci tire sa rémunération du produit de la ferme et verse au propriétaire un fermage (le montant du loyer) dont le montant est convenu à l’avance et indépendant des résultats d’exploitation (le loyer est ferme). L’affermage  est une des formes que peut prendre une délégation de service public.

 

Share.

About Author

Leave A Reply