Mode : L’Afrique sous la griffe de Eyoum Soppo

0

L’Afrique est riche, forte, et surtout belle. C’est ce message engagé que transmet le designer Eyoum Soppo à travers son concept  L’Afrique est belle.

L’Afrique est riche, forte, et surtout belle. C’est ce message engagé que transmet le designer Eyoum Soppo à travers son concept L’Afrique est belle. Paludisme, Sida, famine, guerre…sont quelques clichés généralement utilisés pour dépeindre l’Afrique. A travers le label «l’Afrique est belle», le designer camerounais Yannick Eyoum Soppo appelle à une «prise de conscience

Yannick Eyoum Soppo.

Paludisme, Sida, famine, guerre…sont quelques clichés généralement utilisés pour dépeindre l’Afrique. Pourtant elle danse, elle chante, elle rit…l’Afrique brille sous ses diverses nuances. A travers le label «l’Afrique est belle, Africa is beautiful», le designer camerounais Yannick Eyoum Soppo appelle à une «prise de conscience, comme pour dire à la jeunesse africaine que le vrai combat pour le développement c’est sur place, explique-t-il. Le deuxième logo de mes créations 2018 représente la ‘‘Mère Afrique’’ pilant dans le mortier et portant un enfant au dos. C’est un symbole du dynamisme et d’une force physique, mentale et spirituelle qui fait du continent un lieu tant convoité, malgré les images de guerre et de pauvreté que l’occident diffuse sur les chaines de Tv

L’Afrique est riche, forte, et surtout belle. C’est ce message engagé que transmet le designer Eyoum Soppo à travers son concept L’Afrique est belle. Paludisme, Sida, famine, guerre…sont quelques clichés généralement utilisés pour dépeindre l’Afrique. A travers le label «l’Afrique est belle», le designer camerounais Yannick Eyoum Soppo appelle à une «prise de conscience

‘‘L’Afrique est belle’’ c’est des T-shirts à base de coton, des polos, des parapluies, des pull-overs, des casquettes, des boubous. Des icônes comme Manu Dibango, Etienne Mbappe ne se cachent pas pour arborer fièrement les t-shirts.  Les médias réunis le vendredi 20 avril, à l’Institut français de Douala, ont apprécié griffe de Yannick Eyoum Soppo. Pourtant un parfait autodidacte de la mode. Electricien de formation –pour le plaisir de ses parents-, il va toucher à plusieurs petits boulots. C’est d’ailleurs en servant, bénévolement, de guide touristique aux étrangers, qu’il découvre «l’or qu’il y a au Cameroun et en Afrique.» Ses premiers pas dans l’univers du fashion se font chez ‘‘Deidoboy’’. Pendant qu’il représente la marque à Yaoundé, l’idée d’avoir sa propre ligne de vêtements le turlupine. Les financements faisant défaut, il reste dans l’expectative. Le premier mécène qui lui fait confiance est «Alpha Diallo. Il me donne 1million Fcfa qui me permet de faire la promotion» de la ligne de vêtements. L’Afrique est belle est une équipe de six personnes aujourd’hui. Le chemin est bien long, surtout que Yannick Eyoum Soppo projette à long terme faire de L’Afrique est belle une marque. Qui produira d’autres choses comme les téléphones. Voir https://web.facebook.com/search/top/?q=l%27afrique%20est%20belle%20by%20eyoum%20soppo

Valgadine TONGA       

Share.

About Author

Leave A Reply