Mouvement de débrayage : la Campost sur le gril

0

Les représentants du personnel de la Cameroon postal services  (Campost) entrevoient dès le lundi 23 avril 2018, une grève à Yaoundé. Ils revendiquent, entre autres, le protocole d’accord entre le personnel et l’entreprise, le rétablissement de l’assurance maladie, le payement des frais de congés et des comptes des employés retraités. Ce personnel offusqué a fait parvenir un préavis de grève le 5 avril 2018 au premier ministre.

Les représentants du personnel de la Cameroon postal services  (Campost) entrevoient dès le lundi 23 avril 2018, une grève à Yaoundé. Ils revendiquent, entre autres, le protocole d'accord entre le personnel et l'entreprise, le rétablissement de l'assurance maladie, l

Grève à la Campost (Archives)

C’est un tollé général du côté de la Cameroon postal services  (Campost) qui date de 2007. Des  employés hurlent de colère et exigent l’application de leurs droits qui sont bafoués. Les multiples réunions tenues jusqu’ici au sein de la direction générale de l’entreprise se sont avérées vaines et infructueuses. Toute chose qui explique la saisine du premier ministre le 5 avril 2018. Mbida, délégué du personnel à  la Campost, revient sur l’énoncé des récriminations du personnel: «dénonciation du protocole d’accord entre le personnel et l’entreprise; demande de restitution de la totalité des sommes impayées; rétablir le statu quo ante en matière salarial; validation des travaux de la dernière commission d’avancement et de redressement et tenue de la nouvelle commission avec incidence; rétablissement de l’assurance maladie; demande de paiement des frais de congés et des frais de solde de tout compte des personnels retraités; demande de paiement du Gap relatif à l’application de la convention collective des banques des établissements financiers  (2006-2010)».

Il est à noter que ces revendications ont été posées par les employés depuis 2017. Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale  (Mintss) avait alors constitué un comité ad hoc chargé d’identifier les problèmes sociaux de la Campost et de renégocier certaines indemnités allouées à son personnel. Au terme des travaux dudit comité, un protocole d’accord avait été mis sur pied, mais rendu au 10ème mois de sa mise en application, seules les prescriptions imposées aux travailleurs ont été opérationnalisées.

Du fait de la direction générale de la Campost, son personnel a donc décidé de relancer la mesure de débrayage qui sera observée à partir de lundi, 23 avril 2018 sur l’ensemble du territoire national. Il se tient, ce jour au ministère des Postes et Télécommunications  (Minpostel), une réunion interministérielle sur ce problème préoccupant des représentants du personnel de la Campost. Mais, selon Mbida, délégué du personnel de cette entreprise, ses pairs et lui n’ont pas été dûment conviés à cette assise, dont les résolutions seront connues dans les prochaines heures. Entre-temps, le mot d’ordre de grève est maintenu pour le 23 avril 2018 dès 7h et 30mn. Affaire à suivre!

Serge Aimé BIKOI

Les représentants du personnel de la Cameroon postal services (Campost) entrevoient dès le lundi 23 avril 2018, une grève à Yaoundé. Ils revendiquent, entre autres, le protocole d'accord entre le personnel et l'entreprise, le rétablissement de l'assurance maladie, le payement

Share.

About Author

Leave A Reply