Santé : La Mission médicale humanitaire indienne débarque au Cameroun

0

Du 9 au 19 avril 2018, les malades issues des couches sociales défavorisées bénéficieront des interventions chirurgicales gratuites.

Après le Rwanda en 2015, le Gabon en 2016, la Mission médicale humanitaire indienne arrive au Cameroun. 500 malades indigents vont bénéficier des soins gratuits. L’opération qui commence le 9 avril, prendra fin le 19 avril courant. Les Vingt trois médecins chirurgiens et anesthésistes  ainsi que les neuf volontaires Indiens sont déjà en terre camerounaise

Après le Rwanda en 2015, le Gabon en 2016, la Mission médicale humanitaire indienne arrive au Cameroun. 500 malades indigents vont bénéficier des soins gratuits. L’opération qui commence le 9 avril, prendra fin le 19 avril courant. Les Vingt trois médecins chirurgiens et anesthésistes  ainsi que les neuf volontaires Indiens sont déjà en terre camerounaise. Ils étaient présents à la conférence de presse de dimanche 8 avril, initiée par le Rotary international, organisateur de l’évènement. L’équipe est constituée de spécialistes de la chirurgie générale, l’orthopédie, l’oto-rhino-laryngologie, l’ophtalmologie, l’urologie, la gynécologie, la chirurgie plastique et la neurochirurgie.

Après le Rwanda en 2015, le Gabon en 2016, la Mission médicale humanitaire indienne arrive au Cameroun. 500 malades indigents vont bénéficier des soins gratuits. L’opération qui commence le 9 avril, prendra fin le 19 avril courant. Les Vingt trois médecins chirurgiens et anesthésistes  ainsi que les neuf volontaires Indiens sont déjà en terre camerounaise

Les spécialistes indiens.

Comme le précise la Coordinatrice de la Mission, Marceline Enganalim, le gros de la mission sera consacré à la cataracte. Raison pour laquelle l’équipe est constituée de cinq ophtalmologues. La liste des bénéficiaires est clause. «Les 500 malades ont été recensés. Le recensement a été fait dans tout le Cameroun parce qu’il y a eu des visites préalables d’experts indiens dans les hôpitaux pour recenser les cas. Les plateaux techniques ont aussi été améliorés pour accueillir cette mission», dixit Marceline Enganalim. Trois hôpitaux ont été choisis dans la ville de Douala, l’hôpital Laquintinie, l’hôpital général de Douala et l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala. Les malades n’auront pas à débourser un Franc. «Les lits d’hospitalisation sont gratuits», rassure le Directeur général de l’hôpital Laquintinie de Douala, Pr. Louis Richard Njock.

Le Dg de Laquintinie relève devant les médias, la plus-value de la Mission médicale humanitaire indienne au Cameroun. «Les chirurgiens camerounais vont opérer avec les chirurgiens indiens. Le ministère de la Santé publique a demandé que les hôpitaux mettent à disposition les ressources humaines et matérielles pour la mission. Il y aura échange de compétence. Le matériel utilisé sera rétrocédé aux différents hôpitaux. Il y aura une collaboration pour le futur entre les différents médecins. Ça nous permet de relever aussi notre niveau de pratique.» L’Inde est de plus en plus intéressée par la collaboration Sud-Sud, surtout en matière de médecine. En Juillet 2017, le Groupe Apollo, leader dans la fourniture aux patients de soins médicaux efficaces, nouait un partenariat avec l’Hôpital Laquintinie. «Le partenariat est en marche. Un médecin camerounais a déjà été formé en Inde», assure Louis Richard Njock.

Valgadine TONGA     

Share.

About Author

Leave A Reply