Résultats des sénatoriales 2018 : Le Rdpc rempile

0

Le parti au pouvoir vient de remporter 63 sièges de sénateurs contre 7 pour le Social democratic front.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc) a obtenu 81,13% équivalant à 63 sièges contre 8,72% pour le Social democratic front  (Sdf), pourcentage correspondant à 7 sièges de sénateurs. Les 7 formations politiques de l’opposition camerounaise ayant compéti pour les élections sénatoriales du 25 mars 2018 n’ont, pour l’instant, aucun poste de sénateur. Les taux de suffrages engrangés sont fort défavorables dans les 10 régions camerounaises suivant les chiffres rendus publics ce jeudi, 5 avril 2018 au palais des congrès de Yaoundé par le président du Conseil Constitutionnel, Clément Atangana.

Le chef de l’Etat nomme à la tête du Conseil, Clément Atangana. Paul Biya a signé un autre décret convoquant le corps électoral pour les sénatoriales.

Atangana Clément.

L’on retient, au total, que le parti du flambeau ardent, qui occupe le haut du pavé de l’échiquier politique, a remporté dans 9 régions  comparativement au parti de la balance, qui n’a  triomphé que dans une seule, le Nord-ouest, fief politique dit traditionnellement acquis  à cette principale formation politique de l’opposition camerounaise. D’après le  verdict du président du Conseil Constitutionnel, 81 bureaux de vote ont été enregistrés, 10.112 inscrits, 210 abstentions et 9902 votants. Statistiques qui débouchent sur un taux de participation de 97,92%, dont 83 bulletins nuls et 98,19 suffrages valablement exprimés.

A titre informatif, sur les 100 parlementaires que comptera, dans les tout prochains jours, la chambre haute du parlement camerounais, 70 sont donc élus et 30 autres sont nommés par décret présidentiel selon les dispositions de l’article 20 de la Constitution du Cameroun en son alinéa 2. Autant les sénateurs élus sont rééligibles, autant le mandat des sénateurs nommés par décret du président de la République est renouvelable. Relativement à la nomination des 30 sénateurs, celle-ci doit intervenir selon les dispositions de l’article 215 al.3 de la loi portant Code électoral dans un délai maximal de 10 jours suivant la proclamation des résultats par la haute chambre juridictionnelle. Il faudra donc attendre jusqu’au 15 avril 2018 pour y parvenir. La session de plein droit, quant à elle, doit lever ses rideaux le 3ème mardi suivant la proclamation des résultats des élections sénatoriales par le Conseil Constitutionnel. Les nouveaux membres du sénat se retrouveront donc le mardi, 24 avril 2018 pour l’enclenchement de leur mandature.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply