Agro-industrie : La Sodecoton expose ses produits à la FIAC

0

Les huiles de tables Diamaor et Soyor, la fibre de coton ainsi que les aliments d’élevage, sont des produits étalés dans le stand de l’entreprise cotonnière.

Le fleuron de l’industrie agricole du Septentrion est présent à la Foire internationale des affaires et du Commerce (FIAC) de Douala. Les huiles de table « Diamaor » et « Soyor », respectivement des huiles de coton et de soja ; les fibres de coton ainsi que les aliments d’élevage sont les produits exposés au stand de la SodecotonLe fleuron de l’industrie agricole du Septentrion est présent à la Foire internationale des affaires et du Commerce (FIAC) de Douala.  Depuis le 26 mars 2018, date d’ouverture officielle de cette foire commerciale, la société de développement du Coton du Cameroun (Sodecoton) étale ses produits. Il s’agit essentiellement des huiles de tables et des tourteaux. Les huiles de table « Diamaor » et « Soyor », respectivement des huiles de coton et de soja ; les fibres de coton ainsi que les aliments d’élevage sont les trois types de produits que commercialisent l’entreprise cotonnière. L’objectif de cette exposition est de vendre ses huiles raffinées et ses tourteaux de coton et de soja, mais aussi de nouer des partenariats avec des éleveurs de bétails, de volailles et de porc dans la partie Sud du pays. « Nous voulons aussi nous approcher de potentiels consommateurs de nos produits dans d’autres régions, notamment le Littoral. A travers la FIAC, il est donc question pour nous d’attirer l’attention de ces clients sur nos produits… », affirme Sally Oumarou, Directeur du classement et des ventes à la Sodecoton.

Adamou Saliou, Chef service information et communication à la Sodecoton, explique par ailleurs que l’entreprise expose : « les tourteaux de coton destinés à l’élevage des ruminants (bœufs, moutons et chèvres) et les tourteaux de soja destinés à l’élevage des ruminants et des monogastriques que sont les porcs et les poulets.  En tant qu’entreprise citoyenne, elle met à la disposition du secteur porcin et volaille ses tourteaux, pour soutenir cette filière qui a connu d’énormes difficultés parce que frappée à maintes reprises par des épizooties, ajoute-t-il. Engagée dans une démarche qualité, l’entreprise a produit 19 millions de litres d’huiles raffinées de coton et de soja en 2017 et 17 millions en 2018, Henri Eyébé Ayissi, ministre camerounais de l’Agriculture lors du comice agropastoral de la région du Nord avait alors indiqué que l’entreprise a réalisé pour la première fois depuis 2014 un résultat net positif, soit 800 millions de FCFA à la fin de l’année 2017.

Dispositif et capacités industriels

Le fleuron de l’industrie agricole du Septentrion est présent à la Foire internationale des affaires et du Commerce (FIAC) de Douala. Les huiles de table « Diamaor » et « Soyor », respectivement des huiles de coton et de soja ; les fibres de coton ainsi que les aliments d’élevage sont les produits exposés au stand de la Sodecoton

Bayero Mohamadou, Dg Sodecoton.

La société que dirige Bayero Mohamadou Bounou dispose de neuf (09) usines d’égrenage, d’une capacité de traitement cumulée de 320 000 tonnes de coton graine par an, pour 121 000 tonnes de fibre et deux (02) huileries d’une capacité de trituration cumulée de 120 000 tonnes de graines de coton par an, avec une production de 14 à 19 millions de litres d’huiles de table et 60 à 70.000 tonnes. Elle a un parc de près de 500 engins roulants comprenant les véhicules légers, camions et autres engins lourds. Elle emploie environ 2000 personnels permanents et 2500 à 3000 personnels saisonniers et temporaires par an

La Sodecoton est une Société anonyme d’économie mixte à participation publique majoritaire inscrite dans le secteur agro-industriel du Cameroun. Basée à Garoua, elle est dotée d’un Conseil d’Administration et d’une Direction Générale. Elle a été créée en mai 1974.  Son capital est de 23,643milliards FCFA détenu à 59% par l’Etat du Cameroun, 30% par la société française Geocoton et à 11% par la Société mobilière d’investissement du Cameroun (Smic).

Projets en cours et perspectives

Le fleuron de l’industrie agricole du Septentrion est présent à la Foire internationale des affaires et du Commerce (FIAC) de Douala. Les huiles de table « Diamaor » et « Soyor », respectivement des huiles de coton et de soja ; les fibres de coton ainsi que les aliments d’élevage sont les produits exposés au stand de la Sodecoton

Dans un champ de coton de Sodecoton.

Les objectifs stratégiques de l’Etat se situant à 400 000 tonnes de coton graine d’ici à 2021, un plan triennal de redressement en cours d’implémentation a été validé lors du conseil d’administration du 29 novembre 2017. Il autorise la Sodecoton à rechercher des financements pour réaliser les investissements et actions de grande importance, qui sont, entre autres : deux (02) usines d’égrenage et une (01) usine d’huilerie à installer ; des matériels de génie civil pour les réfections des pistes rurales ; des camions poly-bennes pour le ramassage du coton ; un (01) fonds de roulement engrais à procurer à la Confédération Nationale des Producteurs de Coton du Cameroun (CNPC-C) ; la réorganisation de la gouvernance générale de l’Entreprise ; avec la mise en place d’un nouvel manuel de procédures et d’un système d’information géographique ; la modernisation du classement instrumental du coton avec des équipements de technologie récente ; l’installation des jeunes agriculteurs sur fonds FED ; pour une agriculture de type mécanisé et l’autonomisation de toutes les usines d’égrenage en énergie électrique et solaire. Autant de projets qui drainent par ricochet une main d’œuvre conséquente.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply