Contentieux des sénatoriales : le Sdf débouté

0

Joseph Teignidetio est candidat dans la liste Rdpc de l’Ouest. C’est la sentence du Conseil constitutionnel rendue publique en début d’après- midi par Clément Atangana. Le recours du sénateur sortant Sdf, Paul Tchatchouang a été accepté dans la forme et rejeté sur le fond pour motif non-conforme et non-justifié lié à l’appartenance du candidat jugé fictif et inexistant  à des listes imaginaires.

Joseph Teignidetio est candidat dans la liste Rdpc de l'Ouest. Le recours du sénateur sortant Sdf, Paul Tchatchouang a été accepté dans la forme et rejetté

Joseph Teignidetio.

C’est une audience de près de 3h de temps qui s’est déroulée ce lundi 19 mars 2018. Joseph Teignidetio s’est présenté  devant les membres du Conseil constitutionnel. C’est un homme vêtu d’une tenue traditionnelle, la cinquantaine sonnée et la mine sereine. Ce militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a expliqué, pièces officielles à l’appui, comment la qualification de « personnage fictif et mystérieux », motif du recours du Sdf est infondée. En effet, contrairement à l’évocation de ce motif par Paul Tchatchouang, le concerné fait savoir qu’il s’appelle Teignidetio Jean. Mais au moment de la délivrance de son acte de naissance, le patronyme apparaît seul. A cause de cet état de choses, cette figure s’est fait établir un certificat d’individualité. Question d’endiguer cette irrégularité.

Mais tout au long des débats sur ce recours, il est apparu un déplacement du motif qui, cette fois-ci, n’a plus porté sur la considération de Teignidetio comme un personnage du fictif et protéiforme. Mais le conseil  juridique du Sdf s’est plutôt focalisé sur l’appartenance de ce militant à des listes imaginaires. Me Joseph  Mbah Ndam, député Sdf de Batibo,  relève, a ce propos, que Teignidetio est candidat n°3 sur la liste de Amadou Ahidjo, candidat recalé Rdpc, et dont le recours a été jugé irrecevable le 15 mars 2018. Or, selon les listes retenues pour les sénatoriales du 25 mars 2018, ce quinquagénaire est candidat de la liste Rdpc dont la tête de liste est Sylvestre Ngouchigue. Cet argument du requérant a été battu en brèche par les mandataires du Rdpc, à l’instar de Benoît Ndong Soumhet. Le membre du comité central du Rdpc soutient que la partie adverse n’a formulé que des prétentions d’irrégularités. Toute chose qui n’est pas factuelle. De plus, ajoute Ndong Soumhet, «l’on ne saurait fonder un motif du recours sur les publications des journaux qui se sont trompés sur l’identité du candidat, objet de la requête

 Après plus de 2h de débat entre les avocats du Sdf et ceux du Rdpc, le président du Conseil constitutionnel a jugé la requête recevable dans la forme et rejeté sur le fond. Ce qui a ravi les mandataires du parti au pouvoir, qui n’attendent que les sénatoriales du 25 mars 2018.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply