Conseil ministériel : Paul Biya prescrit la réduction du train de vie de l’Etat

0

Pendant le Conseil ministériel, ce jeudi 15 mars, le Chef de l’Etat a en outre martelé au gouvernement d’accélérer le processus de décentralisation.

Après le réaménagement ministériel du 2 mars 2018, l’opinion spéculait déjà sur la date du Conseil ministériel. Le dernier a eu lieu en octobre 2015. Le président de la République a rompu avec le suspens. Le Conseil ministériel s’est tenu ce jeudi 15 mars 2018 au Palais de l’Unité. Un baptême de feu pour les ministres nouvellement nommés. Paul Biya a passé des recommandations au gouvernement de Philémon Yang. Parmi les grandes préoccupations du président, le train de vie de l’Etat… «Je voudrais vous réitérer, très fermement, mes instructions sur la nécessité d’une utilisation rationnelle des ressources publiques, la réduction du train de vie de l’Etat et la lutte contre la corruption. Chacun de vous devra, dans son domaine de compétence, relever le pari de la performance. La recherche de l’intérêt général et de l’efficacité, la solidarité, l’esprit d’équipe, le respect de la hiérarchie, devront en tout temps et en toute circonstance, être les boussoles qui guident votre action. C’est également à cette aune que vous serez jugés

Pendant le Conseil ministériel, ce jeudi 15 mars, le Chef de l’Etat a en outre marteler au gouvernement d’accélérer le processus de décentralisation.

Paul Biya et ses ministres au Palais de l’Unité.

Le gouvernement devra également accélérer le processus de décentralisation. Paul Biya y tient. Le récent réaménagement a d’ailleurs vu naître un nouveau département ministériel consacré au développement local. «Nos populations, à travers le pays, n’ont cessé d’exprimer leur volonté d’être associées plus étroitement à la gestion des problèmes qui influencent directement leur quotidien. La création du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local s’inscrit dans l’optique d’apporter une réponse rapide à ces demandes récurrentes. J’en attends, à brève échéance, des propositions détaillées et un chronogramme relatifs à l’accélération du processus de décentralisation en cours

V.T.

 

Communication du CHEF DE L’ETAT

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

Je vous souhaite la bienvenue au Palais de l’Unité, à l’occasion de ce Conseil Ministériel qui intervient après le réaménagement du Gouvernement du 02 mars dernier. Aux nouveaux promus, comme à ceux qui ont été́ reconduits, j’adresse mes chaleureuses félicitations. Sachez mériter la confiance placée en vous !

Je vous exhorte à vous mettre au travail avec ardeur, afin que nous puissions, ensemble, relever les nombreux défis auxquels notre pays doit faire face. Notre peuple n’en attend pas moins de nous.

Mesdames et Messieurs,

En dépit d’une conjoncture internationale défavorable, le renforcement des performances de notre économie, l’amélioration des conditions de vie de nos populations et la lutte contre le chômage doivent demeurer au cœur des priorités du Gouvernement. Dans cette optique, il est impératif de poursuivre la mise en œuvre harmonieuse du programme conclu avec le FMI. Il est également urgent de finaliser la mise en œuvre des grands projets structurants, du Plan d’Urgence pour l’accélération de la croissance et du Plan Spécial JEUNES. L’entrée en service du port en eau profonde de Kribi et du deuxième pont sur le Wouri, sont de bon augure à cet égard.

Ces projets, ainsi que de nombreux autres, qui sont achevés ou en voie de l’être, peuvent être inaugurés dans l’année en cours. Ces belles performances ne doivent toutefois pas nous faire oublier que beaucoup reste à faire. Les services de proximité à la population : eau, électricité, santé, infrastructures routières, doivent continuer à bénéficier de l’attention particulière du Gouvernement, ainsi que je le soulignais récemment dans mon message à la Nation.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais vous réitérer, très fermement, mes instructions sur la nécessité d’une utilisation rationnelle des ressources publiques, la réduction du train de vie de l’Etat et la lutte contre la corruption. Chacun de vous devra, dans son domaine de compétence, relever le pari de la performance. La recherche de l’intérêt général et de l’efficacité, la solidarité, l’esprit d’équipe, le respect de la hiérarchie, devront en tout temps et en toute circonstance, être les boussoles qui guident votre action. C’est également à cette aune que vous serez jugés.

Mesdames et Messieurs,

Dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’action déterminée de nos forces de défense et de sécurité a permis de réduire drastiquement les exactions des groupes criminels qui y sévissent. Les efforts à cet égard devront être poursuivis, en vue notamment d’un retour à la normale des activités économiques et sociales. Nos populations, à travers le pays, n’ont cessé d’exprimer leur volonté d’être associées plus étroitement à la gestion des problèmes qui influencent directement leur quotidien. La création du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local s’inscrit dans l’optique d’apporter une réponse rapide à ces demandes récurrentes.

J’en attends, à brève échéance, des propositions détaillées et un chronogramme relatifs à l’accélération du processus de décentralisation en cours. Plusieurs échéances électorales sont prévues cette année, à commencer par les sénatoriales qui se dérouleront dans quelques jours. Les dispositions nécessaires devront être prises pour qu’elles se tiennent dans les conditions optimales de sérénité et de sécurité.

La mise en place effective du Conseil Constitutionnel, dont les membres viennent de prêter serment, est un gage supplémentaire de notre détermination à faire avancer notre processus démocratique. Les moyens nécessaires doivent être mis à sa disposition pour un fonctionnement optimal.

Je me félicite des efforts qui ont été faits jusqu’alors dans le cadre des préparatifs de la CAN 2019. J’exhorte les différentes administrations concernées à intensifier ces efforts, pour que le Cameroun puisse célébrer, le moment venu, avec l’Afrique et le monde, une grande et belle fête du football.

Monsieur le Premier Ministre,

 Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

La lourde mission qui vous est assignée exige l’engagement plein et entier de chacun d’entre vous. Il vous incombe de mobiliser pleinement les ressources humaines placées sous votre autorité́, pour apporter des réponses concrètes aux aspirations légitimes de nos populations.

Telle est et telle devrait être toujours la finalité́ de votre action.

Je vous remercie de votre attention.

Yaoundé́, le 15 mars 2018

Share.

About Author

Leave A Reply