Fraude/ Enam : ça chauffe entre le Minfopra et le Dg de l’Enam

0

Suite aux irrégularités dénoncées au dernier concours de l’ Enam, le ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative a servi une demande d’explications au Dg de l’institution.

Dans un article publié le 15 décembre 2017, Lavoixdukoat.com revenait sur les irrégularités ayant entaché le concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, Enam, session 2017. L’article indiquait que Ndjomo Milsaints, candidat numéro 1 sur la liste des admis définitifs et numéro 5 sur la liste des admissibilités était pourtant décédé avant le début des épreuves orales. Des  mois après, le ministre de la Fonction publique et de Reforme administrative vient à la charge. Michel Ange Angouing a servi, le 28 février 2018, une «demande d’explications écrites» au Directeur général de l’ Enam, Linus Toussaint Mendjana.

Suite aux irrégularités dénoncées au dernier concours de l’ Enam, le ministre de la Fonction publique a servi une demande d’explications au Dg

«Comme suite à votre lettre citée en référence me transmettant les projets d’arrêtés portant ouverture des concours d’entrée à l’ Enam au titre de l’année académique 2018-2019 ; j’ai l’honneur de vous demander, à nouveau, de me fournir vos explications écrites sur certaines irrégularités enregistrées dans les procès-verbaux des résultats des concours d’entrée à l’ Enam de la session 2017 que vous m’avez transmis», prescrit le ministre. Il évoque notamment le cas de «Ndjomo Millsaints-Claude (candidat-interne) de la section affaires sociales, décédé le 9 octobre 2017 soit avant les épreuves orales, mais dont les notes auxdites épreuves orales figuraient sur le procès verbal des résultats définitifs.» Toujours parmi les incongruités, les cas de Biloa Roger «qui n’avait pas le grade requis pour postuler au cycle A» ; Menye Onana Alain Michel «qui affirme avoir composé les épreuves écrites, mais a été signalé absent» ; Babelen Denise Hortense «dont le nom figurait sur le procès verbal des résultats définitifs alors qu’elle n’a jamais été déclarée admissible».

Michel Ange Angouing est tout aussi furax parce que le Dg ne lui a pas souhaité les vœux de nouvel an. Linus Toussaint Mendjana devra d’ailleurs en répondre. «Vous voudrez bien justifier votre absence, bien que dûment invité, à la cérémonie de présentation des vœux organisée au Grand Amphi de l’Enam le vendredi 26 janvier 2018.» Le torchon brûle entre les deux hommes. D’ailleurs, pas sûr que Linus Toussaint Mendjana, -à la tête de l’ Enam suite au décret présidentiel en 2012- trouve loisible de répondre au ministre. Qu’est-ce qui peut bien l’y contraindre ? La question anime déjà la galerie. Une chose est claire, cette sortie du Minfopra prouve une fois de plus, le manque de sérieux qui entoure le concours d’entrée dans cette école jadis prestigieuse.

Valgadine TONGA

Suite aux irrégularités dénoncées au dernier concours de l’ Enam, le ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative a servi une demande d’explications au Dg de l’institution.

Share.

About Author

Leave A Reply