Stand-up: Le ‘‘kwatt’’ fait son ‘‘njoka’’ avec Valery Ndongo

0

Le spectacle du 26 février 2018 verra défiler douze humoristes africains sur les planches de l’Institut français de Douala. Une initiative de Valery Ndongo.

Il a baptisé son spectacle ‘‘Bienvenue au njoka du kwatt’’. Valery Ndongo vise gros avec ce stand-up. «C’est un spectacle qui inaugure un partenariat avec Canal Plus, qui va nous permettre de mettre sur pied un nouveau concept, d’avoir un nouveau public. En clair, le spectacle de lundi 26 février sera la priorité de Canal Plus», expliquait l’humoriste en conférence de presse, le 20 février 2018 à l’Institut français de Douala. Avis donc aux mordus de l’humour, et curieux du «njoka» du «kwatt». Aucune image ne sera capturée. Ce serait presque du vol. La primeur à Canal Plus. Qui diffusera le spectacle sur ses antennes, le moment venu.

Le spectacle du 26 février 2018 verra défiler douze humoristes africains sur les planches de l’Institut français de Douala. Valery Ndongo l'a baptisé

 «Bienvenue au njoka du kwatt» est un projet d’Africa Stand-up de Valery Ndongo. «Ce projet, explique Valery Ndongo, réunit une vingtaine de pays. Mais pour le spectacle du 26 février, cinq pays seront représentés, avec douze humoristes en provenance de la Guinée Conakry, Côte d’Ivoire, Congo Brazzaville, Tchad, Cameroun.» Ouverture des rideaux, 20h. Chaque humoriste aura cinq minutes pour faire rire le ‘‘kwatt’’ (qui veut dire bercail, terroir…). Cet argot est choisi à dessein. «Le njoka du kwatt parce que je veux rendre hommage au ‘‘camfranglais’’. C’est quelque chose d’important dans la vie du Cameroun et même en Afrique. C’était important de faire des concepts sérieux diffusés dans des chaînes de télé qui valorisent le camfranglais, au-delà du dictionnaire qui a été mis sur pied il y a quelques années. A la base, le ‘‘camfranglais’’ est une langue que les intellectuels et les bien-pensants n’aiment pas. Sauf que le ‘‘camfranglais’’ est devenu une langue. Il y a un dictionnaire qui a les déclinaisons de cette langue. C’est une langue à part entière et elle valorise la culture camerounaise bien plus que certains bien-pensants

‘‘Bienvenue au njoka du kwatt’’ rendra hommage à un pionnier de l’humour en Afrique. «Cette année, comme c’est le stand-up, on a décidé de rendre hommage à Essindi Mindja. L’édition prochaine, l’hommage sera rendu à quelqu’un d’autre. Je pense que ça sera forcément Jean-Michel Kankan parce qu’il reste, jusqu’à ce jour, l’humoriste le plus populaire, en Afrique noire francophone en tout cas.» Le projet est soutenu par le groupe Sabc, à travers sa marque Manyan.

V.T.

Share.

About Author

Leave A Reply