Parlement des jeunes: les députés juniors en guerre contre les dérives sur les réseaux sociaux

0

Sous les auspices du Réseau parlementaire «espérance jeunesse» pour la promotion des politiques et actions en faveur de la jeunesse et de l’enfance (Reje), dont le coordonnateur est Gaston Komba, la 2ème session plénière du parlement de la jeunesse s’est tenue ce vendredi, 9 février 2018 à l’hémicycle de Ngoa Ekellé. C’était en présence des membres du gouvernement, dont une dizaine était présente pour répondre aux questions de dix députés juniors sélectionnés par région. Les questions ont achoppé sur la thématique générale «Jeunes, les leaders sociaux Une opportunité!!! Mais attention aux risques, conséquences, méfaits et dérives

Réunis autour du vice-président de l'Assemblée nationale, les 180 députés jeunes ont siégé dans l'optique de débattre de l'économie numérique et de ses

Des députés juniors.

Réunis autour du vice-président de l’Assemblée nationale, les 180 députés jeunes ont siégé dans l’optique de débattre de l’économie numérique et de ses opportunités en termes de formation, développement et emplois jeunes. Après la phase des questions-réponses ayant meublé les joutes entre les jeunes élus du peuple et des membres du gouvernement, douze résolutions ont été prises et transmises au gouvernement dans le dessein de leur implémentation.  Au rang de ces résolutions, figurent:

  1. l’exigence d’une meilleure structuration et d’un meilleur encadrement pédagogique, financier, matériel et administratif de l’enseignement informatique dans les établissements scolaires;
  2. la sollicitation de la mise en place d’un programme d’équipement de l’ensemble des établissements scolaires publics en salles multimédia, en l’occurrence dans les zones rurales. Histoire de résorber la fracture numérique entre les jeunes des zones urbaines et ceux des aires rurales ;
  3. l’introduction, dans les programmes d’enseignement de l’informatique, des leçons de sensibilisation sur l’utilisation des réseaux sociaux;
  4. l’accentuation de la professionnalisation dans le domaine des Tic (Technologies de l’information et de la communication);
  5. la création d’une université spécialisée dans les Tic et ou la création des facultés dédiées à ce secteur, ainsi que la multiplication des filières y afférentes.

Dans la même veine, d’autres propositions méritent d’être énumérées, à savoir la création de centres de formation aux petits métiers de l’économie numérique dans les 10 régions, la mise en place des politiques et stratégies dynamiques et opérationnelles visant à protéger la jeunesse des risques et dérives liés aux réseaux sociaux, ainsi que la préservation de la singularité de nos valeurs sociales et culturelles.

Eviter de propager des fausses nouvelles

Au terme de cette 2ème session du parlement de la jeunesse, les 180 députés juniors ont décidé collégialement : d’éviter de propager des fausses nouvelles, de faire des déclarations mensongères ou des dénonciations contre des personnes, des institutions ou un pays puisque les actes d’un tel acabit sont condamnables; d’éviter de transformer les réseaux sociaux en une poubelle qui ne détruit pas ses ordures; s’abstenir de rechercher la célébrité ou la notoriété par des moyens sensationnels de mauvais aloi; de ne pas basculer dans l’exploitation malveillante des données personnelles.

Les jeunes députés s’engagent, dans la même veine, à ne pas compromettre leur avenir sur les réseaux sociaux. A cet effet, il est impératif, relève le porte-parole des députés jeunes, de ne plus passer régulièrement le temps sur la toile au risque d’être coupé de la réalité du monde. «S’isoler à la maison pour être connecté sur les réseaux sociaux au lieu d’échanger avec des parents, frères et sœurs finit par faire de nous des étrangers qui vivent ensemble, mais ne se connaissent vraiment pas», est un message ultime envoyé par les 180 députés jeunes, qui se prévalent d’être des ambassadeurs de bonne volonté pour l’utilisation responsable des réseaux sociaux par les jeunes.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply