Semaine de la femme en diamant… De la foire au festival

0

La 4ème  édition du Sefedi se déroulera   du 23  février au  10 mars. Le fait marquant de cet évènement est le passage de la foire au festival.

L’évènement  passe désormais de foire à festival du fait de l’augmentation du nombre  de jours  de cette aventure, mais aussi avec des  innovations telles que des ateliers  de formations   et renforcement de capacité. Pour les prestations artistiques,  cette édition accueille des artistes à l’instar de Daphné, Mr Léo, Salatiel.  Comme  à l’accoutumé un plateau spécial  est prévu pour la musique urbaine.

L’évènement  passe désormais de foire à festival du fait de l’augmentation du nombre  de jours  de cette aventure, mais aussi avec des  innovations telles

Lady Ponce, promotrice du Sefedi.

Le  Sefedi  dit son ras-le-bol à toutes formes d’esclavages.  C’est la raison pour laquelle   le festival est placé sous  le thème : «Tous ensemble, disons  stop  aux violences  faites aux femmes,  non aux maltraitances, à l’esclavagisme de la  femme et aux abus». Selon le comité d’organisation   du festival, c’est   le retour des Camerounais  maltraités   et vendus comme esclaves en Lybie,  qui a motivé le choix de ce thème.  Le festival profite de cette opportunité pour se pencher  sur le cas de la jeune fille, femme et être humain en général, marginalisé, maltraité  et traité en esclave.   De manière pratique, le Sefedi se donne pour mission pendant les deux semaines du festival, de  sensibiliser   le publique   sur le respect  des droits humains, le rôle essentiel  et la place  de tout individu au sein  de la société  camerounaise.

Des causeries éducatives  sont également au rendez-vous,  sous le thème  «bannissons   les chaines de l’esclavage  domestique et de la maltraitance  au Cameroun». La modération sera assurée par les responsables du ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, et des assistants sociaux à l’instant de Bitha Nnomo Rosalie Laurentine. Des ateliers  sur la place de la femme  et importance de la musique, la femme dans la musique urbaine,  les origines  et la révélation de la musique  Bikutsi, la gestion  de carrières et le management  artistique.

Cette année également,  la Semaine de la  Femme en Diamant rend hommage  à Alama Ambassa Alain Joseph  plus connu sous  le pseudonyme d’Alain Bobang Le King, décédé  le 8 novembre 2017. Un maillon fort  de ce festival  qui depuis  sa création avait milité pour faire de ce festival une plateforme de référence pour défendre  les conditions de vie des jeunes filles et des femmes  des milieux défavorisés. La Semaine de la femme en diamant est un évènement organisé par l’artiste Lady Ponce.

Sara  Eliane NEMATCHOUA

Share.

About Author

Leave A Reply