Rap citoyen : les lauréats de la compétition sont connus

0

Le grand challenge de samedi 3 février 2018 a livré les trois vainqueurs de l’arrondissement de Douala 5ème. La caravane du rap de mobilisation citoyenne est une initiative de l’Ong Un Monde Avenir.

Toulour, Attraction (de son vrai nom Hendje Hendje Pierre Alain), et Nguidjol Oxy sont les ambassadeurs de l’arrondissement de Douala 5ème pour la caravane de mobilisation citoyen. Ils ont été choisis par le jury constitué des ténors du rap, Obskur, Valséro, et Nernos.  La compétition de samedi 3 février 2018 a réuni du monde au stade Cicam à Douala. Les quinze candidats ont rivalisé d’adresse et les trois meilleurs ont été retenus.

Le grand challenge de samedi 3 février 2018 a livré les trois vainqueurs de l’arrondissement de Douala 5ème. La caravane du rap de mobilisation citoyenne est une initiative

Les ambassadeurs de Douala V.

L’étape de Douala V marquait la fin de la caravane de mobilisation citoyenne. La compétition a donc ses quinze lauréats : Douala 1er (Pat Danger, le groupe Dater’s Fixe, Betine Barnabe Martial) ; Douala 3ème (Mbida Nama Rodrigue, Tawokam Fodou Paulin, Moumbe Alexandre Blaise) ; Douala 2ème (Lonbar Kouwou, Yimga Ekalle Euriel, Happy Jordan) ; Douala 4ème (Mbock Jean, Enone Gaël, Dimitri). Ils obtiennent de facto leur ticket pour l’académie de rap du Général Valséro. «Ils vont être formés notamment sur les techniques d’écriture, précise le rappeur engagé. Ils vont par la suite entrer en studio pour produire un single.» Valsero et l’Ong Un Monde Avenir porteur du projet, se chargeront de la promotion du produit.

L’objectif de la caravane est de «pousser les jeunes à s’engager, à s’intéresser à la politique. Le Rap c’est le moyen que nous avons choisi parce qu’il est aimé par les jeunes. C’est le moyen par excellent pour passer le message aux jeunes. Les jeunes ont l’habitude de dire qu’ils ne font pas la politique, pourtant tout ce qu’on fait est politique. Il y a la politique à travers la nourriture qu’on mange. On fait la politique sans s’en rendre compte», explique Makouet Aïchetou animatrice de terrain Douala 1er.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply