Collecte d’ordures ménagères: l’Etat paie ses dettes à Hysacam

0

L’Etat vient de faire une avance de 6milliards Fcfa à Hysacam. De quoi pousser les employés de la société à reprendre un service normal.

L’Etat vient de faire une avance de 6milliards Fcfa à Hysacam. De quoi pousser les employés de la société à reprendre un service normal.

La poubelle abonde.

La société Hygiène et salubrité du Cameroun, Hysacam, met fin au service minimum. L’information a été relayée au journal de 17h du poste national, Crtv. Les employés ont repris le rythme normal du travail. Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Jean Claude Mbwentchou, a fait une descente dans les rues de Yaoundé ce jeudi 11 janvier 2018. Question de se rassurer de l’effectivité du travail, et donc, du ramassage des poubelles.

Depuis plus d’un an, les tas d’immondices recouvrent les chaussées des grandes villes du pays. Le fait est que Hysacam n’arrivait plus à payer ses employés et à assurer la maintenance des camions de collecte des ordures. Pour cause, l’insolvabilité de l’Etat du Cameroun. Les factures impayées de l’Etat avoisinaient les 13milliards Fcfa. L’Etat a versé une avance d’environ 6milliards Fcfa à la société Hysacam. «Vous savez que depuis un certain temps les grandes villes ont été l’objet d’insalubrité. Le Chef de l’Etat a prescrit au gouvernement d’élucider ce problème et de trouver des solutions. Et nous avons été instruis par le ministre des Finances de trouver des voies et moyens pour résorber ce problème de propreté dans cette ville. Nous avons décidé aujourd’hui de faire un tour de la ville pour se rendre compte de l’effectivité du démarrage des travaux de propreté dans la ville de Yaoundé, suite au début de payement des arriérés d’Hysacam», déclare le ministre Jean Claude Mbwentchou sur le site internet de la Crtv. A espérer qu’après la capitale politique, l’opération de propreté se poursuive dans les autres villes du pays.

Libéralisation du secteur

Hysacam a procédé il y a quelques jours à l’achat de 211 camions pour le ramassage des déchets ménagers. La société souligne que «le matériel roulant qu’Hysacam va acquérir pour assurer la propreté des villes du Cameroun est réputé plus performant et plus résistant que les camions de la génération 2011. Le confort de conduite est amélioré. La boîte de vitesse est robotisée. Autrement dit le conducteur est assisté par un automate qui pilote la boîte de vitesse».  Les engins ont été acquis chez le groupe français Renault Trucks. La première partie du matériel sera livrée en mars 2018. La deuxième en juin 2018.

L’Etat vient de faire une avance de 6milliards Fcfa à Hysacam. De quoi pousser les employés de la société à reprendre un service normal.

Dr. Antoine de Padoue Nsegbe

A côté de ses mesures, le Premier ministre a décidé d’ouvrir à la concurrence, le secteur de la collecte et du traitement des déchets ménagers. Le secteur était jusqu’ici sous le monopôle d’Hysacam. Dans une interview accordée à Lavoixdukoat en 2016, l’environnementaliste Antoine De Padoue Nsegbe soutenait : «Le problème d’Hysacam c’est d’abord l’investissement et la définition claire des objectifs assignés. Maintenant les autres aspects de l’hygiène et salubrité peuvent être confiés à d’autres entreprises. Il y a certainement d’autres entreprises privées de très petite taille qui essaient d’engranger quelques parts de marchés dans le domaine.»

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply