Tradition : Madiba Songuè est le nouveau président du Ngondo

0

Il a reçu le témoin ce dimanche 3 décembre 2017 sur les berges du Wouri, à l’occasion de la grande cérémonie de clôture du Ngondo.

Elles avaient débuté le 17 octobre dernier. Les activités du Ngondo se sont achevées le dimanche 3 décembre 2017. Au bord des berges du Wouri ce dimanche, se sont retrouvés, les gardiens de la tradition, les autorités administratives, la population, des membres du gouvernement, des touristes… L’une des grandes articulations de ce rendez-vous culturel du peuple Sawa a été la révélation de l’identité du nouveau président en exercice du Ngondo. Sa Majesté Madiba Songuè du canton Bakoko est donc le nouveau président. Il remplace Sa Majesté Mbodi Epee Gaston du canton Bassa. Qui avait placé ses deux ans de mandat sous le signe de «Mwaye», c’est-à-dire la lumière. «Mon mandat à la tête du Ngondo est positif, c’est le reflet de la cérémonie d’aujourd’hui», indique Sa Majesté Mbodi Epee. Pendant les deux prochaines années, le sénateur Madiba Songuè devra relever «un grand défi, reconnaît le nouveau président. Lorsque nous examinons le travail abattu par mes prédécesseurs, j’ai l’impression que je n’ai pas droit à l’erreur.»  Il bâti son mandat sous le signe de la responsabilité.

Il a reçu le témoin ce dimanche 3 décembre 2017 sur les berges du Wouri, à l’occasion de la cérémonie de clôture du Ngondo.

Sa Majesté Madiba Songuè (à gauche) reçoit le témoin. (Photo: R.D)

Le nouveau président devra travailler à rendre concret le message des ancêtres sortis des eaux. Un message qui s’interprète à trois niveaux. D’un, les ancêtres invitent à la solidarité entre les dirigeants, les autorités traditionnelles. De deux, ils appellent le peuple à être à l’écoute de ses dirigeants. Ces deux paramètres réunis favorisent par ricochet le troisième élément, un lendemain meilleur pour le Cameroun. C’est dire que les ancêtres sont soucieux des évènements que traverse le pays. Les attaques terroristes, la crise dite anglophone, la crise frontalière à l’Est. Une minute de silence a d’ailleurs été observée à la mémoire des éléments des forces de sécurité et de défense tombés au combat, ainsi qu’à la mémoire des fils du Grand Nord, du Nord-ouest, du Sud-ouest, de l’Est.

La grand-messe du Ngondo a surtout été les danses traditionnelles, la finale de lutte poids-lourds, remportée par Stéphane Mouen du canton Bele Bele. Sur les sept cantons en compétition pour la course des pirogues, c’est le canton Akwa qui est arrivé en tête. La Miss Ngondo 2017 se nomme Rose Aline Mbodi Essoungou. Elle est originaire du canton Deido.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply