Grève à l’Université de Douala : Les enseignants sous pression

0

Le Syndicat national des enseignants du supérieur dénonce les techniques d’intimidation dont sont victimes ses membres.  

Selon la Coordination du Synes, -Syndicat national des enseignants du supérieur- de l’Université de Douala, le recteur François Xavier Etoa fait pression sur les enseignants. «Il a envoyé un mail à ses collaborateurs le week-end, après le préavis de grève que nous avons déposé jeudi dernier», soutient Dr Jeannette Wogaing Fotso du Synes, Secrétaire générale de la Coordination de l’Université de Douala. «Mesdames et messieurs, chefs d’établissement. BV me tenir à mon retour, le tableau des enseignements non effectués, les enseignements et les enseignants et la période concernés. Vos diligences m’obligeraient. Le Recteur/UDA.» Le Synes martèle que le Recteur est l’auteur de ce message. «C’est un de ses collaborateurs chefs de département qui a fait suivre ce message à ses enseignants. On ne doit pas intimider les enseignants pour leur action. Aujourd’hui- mercredi 22 novembre 2017– on a empêché un de nos membres, un enseignant de l’IUT d’entrer dans l’établissement, tout simplement parce qu’il arborait le t-shirt du Synes. D’aucuns disent qu’ils ne sont pas concernés par la grève, comme s’ils étaient logés à une meilleure enseigne. Même si c’est le cas, vous devez adhérer à la cause de vos collègues par solidarité. La grève est un droit constitutionnel. On doit respecter les enseignants quand ils font des revendications. Nous n’avons pas peur parce que ce que nous réclamons est légitime» dénonce la SG. Nos sources confirment bien que le Recteur est en déplacement.

Selon la Coordination du Synes, -Syndicat national des enseignants du supérieur- de l’Université de Douala, le recteur François Xavier Etoa fait pression sur les enseignants

Les véhicules réceptionnés.

Les enseignants de l’Université de Douala ont entamé un mouvement de grève le 21 novembre 2017. Ils réclament des conditions de travail décentes et dignes ; la réhabilitation des toilettes dans les bâtiments et leur approvisionnement en eau courante ; l’entretien régulier des espaces de vie dans les campus (ramassage des ordures, ménage dans les salles de cours) ; la livraison du bâtiment R+3 du Campus 2 au plus tard le 30 janvier 2018 pour le déroulement des travaux dirigés dans les conditions décentes ; le versement par tous les établissements de leur quote-part servant à couvrir l’assurance des enseignants. La grève est prévue prendre fin le 26 novembre prochain. Le climat tendu n’augure pas de bons auspices.  «Les responsables de l’Université de Douala ont réceptionné huit voitures ce mercredi à l’Ecole doctorale. Une V8, deux Fortuna, et des RAV4. Les frais totaux de ces véhicules s’élèvent à 240 millions Fcfa, sans mercuriale comprise. Entre temps nous n’avons pas d’endroit où nous soulager», s’indigne Dr Jeannette Wogaing Fotso.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply