Suspension de Général Express : Les transporteurs menacent le gouvernement

0

Ils promettent d’entrer en grève si la suspension temporaire de Général Express Voyages n’est pas levée.

Lundi 23 octobre 2017, un bus de l’agence Général Express Voyages fait un accident sur l’axe Yaoundé-Douala. Dans un communiqué, le ministre des Transports Edgard Alain Mebe Ngo’o confie qu’il y a eu «15 morts et plusieurs blessés évacués à l’hôpital d’Edéa.» Le ministre décide alors de suspendre l’agence -qui a enregistré une série d’accidents de circulation ces derniers mois–  pendant trois mois. Dans la foulée, le permis de conduire du chauffeur du bus est suspendu pour une durée d’un an. Le ministre fait savoir : «En l’état actuel des enquêtes, il ressort que le chauffeur de l’agence de voyages Général Express Voyages a entrepris un dépassement en troisième position, avant d’entrer en collision à la fois avec le grumier  et la Semi-remorque.» Alors que des voix taxent cette décision ministérielle de «mesurette», voilà que les transporteurs rament à contre courant.

Les Syndicats du secteur des transports routiers de voyageurs du Cameroun font pression sur le Premier  Ministre. La correspondance déposée le 27 octobre courant dans les services du premier ministère a pour objet, «préavis de grève des transporteurs publics interurbains des voyageurs.» Les syndicats du secteur jugent la décision du Mintransport «arbitraire». Dans leur correspondance, les Syndicats font fi de toutes les vies perdues et des familles endeuillées. Les syndicats demandent au chef du gouvernement Philémon Yang de porter «notre message à la plus haute hiérarchie pour revoir la suspension de notre membre qui est un opérateur économique avéré et dont l’activité  génère trois mille emplois directs et indirects sur l’ensemble du territoire national, et dont le poids  de l’activité génère des ressources fiscales importantes dans le cadre des entreprises et de la loi de 2009 portant fiscalité locale.»  Les transporteurs se veulent menaçant. «Au cas où notre doléance n’est pas prise en compte, un arrêt de travail sera observé par les transporteurs interurbains de personnes, sur l’ensemble du territoire national, dans les prochains jours

Valgadine TONGA  

Ils promettent d’entrer en grève si la suspension temporaire de Général Express Voyages n’est pas levée.Les Syndicats du secteur des transports routiers de

La correspondance des syndicats.

Ils promettent d’entrer en grève si la suspension temporaire de Général Express Voyages n’est pas levée.Les Syndicats du secteur des transports routiers de

Share.

About Author

Leave A Reply