Us et coutumes : Le Ngondo 2017 sur les rails

0

Les activités de la grand-messe du peuple Sawa ont été officiellement lancées le mardi 17 octobre 2017. Comme en 2016, le Ngondo est en quête de lumière.

Les activités de la grand-messe du peuple Sawa ont été officiellement lancées le mardi 17 octobre 2017. Comme en 2016, le Ngondo est en quête de lumière.

Les chefs Sawa.

«Mwaye-Mwaye pete». En français, «La lumière, encore la lumière». C’est autour de ce thème que les festivités du Ngondo, édition 2017 seront bâties. Si le thème Lumière revient (c’était le thème de 2016, ndlr), c’est que l’heure est grave. La lumière est «accompagnée de menace et elle risque le disparaître si l’on n’y prend garde, avec des effets dévastateurs. Un message fort, impressionnant et dont les effets sont déjà perceptibles tant au niveau Sawa qu’au niveau national pour ne s’en tenir qu’à cela», explique Sa Majesté Mbodi Epee Gaston, président en exercice du Ngondo.

Le Ngondo a convoqué les médias, le mardi 17 octobre 2017 au Palais Dika Akwa, pour le lancement officiel des activités de cette grand-messe du peuple Sawa. Débutées donc ce 17 octobre, les activités s’achèveront le dimanche 3 décembre 2017. Une des innovations dont se targue le comité d’organisation, c’est le carnaval du Ngondo. Il sera de l’avis du président, la manifestation de la Lumière. «Le carnaval va respecter l’esprit du vivre ensemble, soutient le Secrétaire adjoint du Ngondo, Pamphile Nyobe. Nous croyons à ce vivre ensemble pour d’avantage cimenter la solidarité qui existe entre les Camerounais de toutes les régions du pays». Le carnaval sera constitué de plusieurs plateaux représentant les différentes aires culturelles du pays.

L’idéal serait que les rayons de cette lumière dissipe la crise qui secoue l’Eglise évangélique du Cameroun, EEC. On sait que le Ngondo avait déclaré en avril 2016 le divorce avec l’EEC. L’assemblée traditionnelle du peuple Sawa a mis un peu d’eau à son vin. Dimanche 15 octobre 2017 à l’assemblée générale, Sa Majesté Mbodi Epee Gaston affirmait : «La décision de la Cour d’appel du Littoral a rejeté la demande de suspension de l’ordonnance de référé du Tribunal de Première Instance de Douala. Nous nous en tenons à cela. Depuis que nous avons parlé du schisme, nous n’avons pas varié et nous sommes respectueux des institutions républicaines. Nous avons quand même décidé de lever un peu le pied sur la pédale quant à ce que nous prévoyons, pour  faire d’abord prévaloir la position de la Justice. C’est à l’issue de ça qu’on verra quoi faire. La main reste tendue pour qu’il y ait la paix dans l’Eglise, au Cameroun. Mais si cette main reste tendue et qu’elle ne soit pas sollicitée, on ira jusqu’au bout

Comme manifestations, il y la traditionnelle visite des cantons (Bonambela le 11 novembre 2017 ; Bele-Bele le 18 novembre 2017 ; Wouri Bwele le 19 novembre 2017 ; Bonebela le 23 novembre 2017 ; Njo Njo le 24 novembre 2017 ; Bakoko Wouri le 26 novembre 2017 et enfin le canton Bassa le 28 novembre 2017). Autres activités, la journée gastronomique ; la foire culturelle, commerciale, et industrielle ; concerts ; concours artistiques inter-scolaires ; la dictée en langue ; l’excellence culinaire ; conférence ; Art culinaire ; course des pirogues, élections miss…

Le budget du Ngondo 2017 est évalué à 184millions 400milles Fcfa. Après cette édition, Sa Majesté Mbodi Epee Gaston du canton Bassa passera le témoin.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply