Musique : Gaëlle Wondje s’expose à l’IFC de Douala

0

L’artiste donne un concert le 13 octobre 2017 pour présenter son deuxième album.  »Ening » est une production dans laquelle Gaëlle raconte sa vie et ses dédales.

De qui se moque-t-on ? Elle peut sembler anodine cette interrogation mais elle vaut tout son pesant aux  yeux de Gaëlle Wondje. ‘‘De qui se moque-t-on ?’’est l’âme de ‘‘Ening’’, deuxième album de Gaëlle Wondje. ‘‘Ening’’ c’est la vie. Une vie cadencée de déceptions, de joies, d’amours. ‘‘Ening’’ c’est «le quotidien de tout le monde, c’est mon quotidien, c’est ma vie», confesse l’artiste. Gaëlle était face à la presse le lundi 9 octobre 2017, dans les murs de Doual’art à Douala.

Gaëlle donne un concert le 13 octobre 2017 pour présenter son deuxième album baptisé ''Ening''.De qui se moque-t-on ? Elle peut sembler anodine cette

Ening est un album de dix titres, «De qui se moque-t-on ? Femme africaine, Pourquoi, Une seule fois, Edube, Je l’ai trouvé… ». ‘‘Je l’ai trouvé’’ est un featuring avec son époux Armand Bihag «parce qu’on a composé la chanson tous les deux. C’était normal qu’on la chante ensemble.» On retrouve d’autres duos comme celui avec Moka. «C’est une manière pour moi de marquer le coup de notre grande amitié», se réjouie l’artiste. Pour l’heure, seul le titre central, «De qui se moque-t-on ?» est accessible aux mélomanes. Il engrange déjà des vues et des ‘‘J’aime » sur YouTube. L’album en lui-même sera disponible le 13 octobre, soir du grand show de Gaëlle. Le public de l’Institut français du Cameroun, agence de Douala, découvrira une nouvelle Gaëlle Wondje. Une Gaëlle qui caresse l’envie de mener, enfin, une carrière professionnelle pleine. Elle met d’ailleurs les moyens en jeu. Elle a dorénavant une équipe avec Laura Dave comme manager. L’acteur culturel Tony Mefe devra jouer de son carnet d’adresses pour permettre à la chanteuse de côtoyer les scènes internationales.

Gaëlle a accompagné les plus grands sur scène. Étienne Mbappe, Ben Decca, Dina Bell, Manu Dibango, Charlotte Dipanda, Ekambi Brillant, Henri Njoh, San Fan Thomas, Kaissa Doumbe, entre autres. Il est plus que temps pour elle de briller. Et quand ça arrivera, elle ne tirera pas pour autant une croix sur les chœurs. «J’assume complètement tout ce que je suis. Choriste, chanteuse. Vous allez souvent souffrir de me voir dans les chœurs de certains artistes qui me solliciteront. Moi en tout cas je ne souffre pas. C’est un plaisir pour moi de chanter. J’aime faire les chœurs. Ne prenez pas le métier de choriste comme réducteur. C’est le plus dur à faire, raison pour laquelle beaucoup de chanteurs respectent les choristes», martèle l’artiste aux journalistes. Dans son souci de partager le fruit de ces longues années de chant, Gaëlle Wondje convie des chanteurs en herbe à un atelier de coaching vocal, les 10, 11 et 12 octobre à l’IFC-Douala. Les deux meilleurs l’accompagneront sur les planches le 13 octobre 2017.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply