Axe Yaoundé-Douala: Indicateurs autour du financement lié au remplacement des buses

0

47milliards de Fcfa, c’est le montant réservé pour le programme relatif au remplacement de toutes les buses sur l’axe Yaoundé-Douala. Ce chiffre est extrait d’un document de trois pages rendu public cette semaine par le ministère des Travaux publics (Mintp). D’après ledit document, le remplacement des buses par des dalots sur la Route nationale Numéro3 est sectionné en trois lots:

Axe Yaoundé-Douala: Indicateurs autour du financement lié au remplacement des buses

Effondrement d’une buse. ‘(Archives)

—–la section1 Yaoundé-Pont de Ndoupè qui s’étend sur 106Km;

—–la section2 Yaoundé-Pont sur la Dibamba longue de 109Km;

—–la section3 Bekoko-Limbé-Idenau longue de 93Km.

D’après les études faites par le ministère des Travaux publics, le nombre de buses métalliques qui existent sur la Route nationale Numéro3 entre Yaoundé et Douala, et destinées à être remplacées s’évalue à 409. Ces buses ont été classées en trois catégories:

——-les buses à remplacer en urgence dont le chiffre est de 134;

——les buses à remplacer à court terme environ 143;

——les buses à remplacer à moyen terme dont le total s’élève à 132.

Le programme de substitution desdites buses est amorcé, et pour l’exercice 2017, une provision de 10 milliards de Fcfa a été faite dans le budget du Mintp. Des entreprises ont été mobilisées pour la construction des dalots. L’une d’entre elle, Satom, est en train de se déployer sur la section Ndoupè-Pont sur la Dibamba pour la construction de deux dalots. D’autres marchés sont en cours de passation pour les remplacements des buses de la première catégorie. Une surveillance hydraulique s’effectue parallèlement. Quant aux interventions amorcées en 2016 sur la Route nationale Numéro3, elles consistent en la réalisation de travaux d’entretien périodique visant l’amélioration des caractéristiques de durabilité, de sécurité et de confort. L’enjeu consiste à remédier aux problèmes de transport des marchandises et de passagers.

Ces travaux comprennent, entre autres, le renforcement des chaussées dans les zones fortement dégradées, la réalisation des travaux de dégagement des accotements et des talus pour la restauration de l’emprise de la route. Aussi y a-t-il le remplacement des ouvrages dégradés en péril, la réalisation de nouveaux équipements routiers en l’occurrence des stations de pesage et des postes de péage modernes. En rappel, la Route nationale Numéro3 est un linéaire de 308Km entre Yaoundé et Idenau en traversant la ville de Douala. Elle comprend une largeur de 7m et des accotements de 1,5m de part et d’autre.

Serge-Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply