Coopération: la Royal Air Maroc ouvre un pont aérien avec l’Institut Français du Cameroun

0

La compagnie aérienne chérifienne Royal Air Maroc quatre étoiles, devient le transporteur officiel de la structure française pour la mobilité internationale des étudiants et des acteurs culturels. Le partenariat a été paraphé le vendredi 29 septembre 2017 dans la capitale économique du Cameroun.

La compagnie aérienne chérifienne Royal Air Maroc quatre étoiles, devient le transporteur officiel de la structure française pour la mobilité internationale des étudiants et des acteurs culturels

Nicolas Frelot, Directeur de l’IFC (à gauche) et Rhidouani Hicham Directeur régional RAM (à droite)

Des gratuités et des réductions sur des billets d’avion allant de 5 à 15%. Les étudiants de Campus France au Cameroun, artistes et acteurs culturels engagés avec l’Institut Français du Cameroun (IFC), pourront désormais bénéficier des avantages découlant de la coopération entre la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc (RAM) et la structure française. Les responsables de ces entreprises se sont accordés ce vendredi 29 septembre 2017 à Douala, capitale économique camerounaise. Rhidouani Hicham et Nicolas Frelot, respectivement Directeur régional pour l’Afrique centrale de la RAM et Directeur de l’IFC, et par ailleurs Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Cameroun, nouvellement arrivé au pays, travaillent dorénavant main dans la main pour la mobilité en Europe et en Afrique.

«L’IFC  discute et partage un certain nombre de ses valeurs avec un certain nombre d’entreprises qui sont implantées au Cameroun. Il se trouve que sur cette question de mobilité internationale qui est une question importante pour faciliter la circulation et la mobilité des artistes, à la fois qui peuvent venir au Cameroun, ou des camerounais qui vont partir a l’étranger, la RAM nous a fait une proposition qui nous a semblé très intéressante», explique Nicolas Frelot, qui compte faire profiter ce partenariat à l’artiste musicienne Sally Nyolo, annoncée en concert en janvier prochain au Cameroun. « Vous savez d’aujourd’hui, les coûts de transport sont très importants. Donc avoir des facilités sur le coût du transport pour que la mobilité internationale puisse se faire, je crois que c’est un partenariat très important et très intéressant pour la communauté culturelle », se réjouit le nouveau patron de l’IFC.

Le partenariat qui prend corps ce mois de septembre, épouse les ambitions culturelles de la Royal Air Maroc. L’une des plus importantes compagnies aériennes africaines, ne cesse de gravir des échelons à l’échelle continentale et planétaire grâce à cette vision. La culture africaine occupe une place de choix dans son offensive. Avant le partenariat avec l’IFC, la RAM accompagne déjà plusieurs festivals culturels africains, parmi lesquels les Ecrans Noirs. Pour Rhidouani Hicham, «c’est pour faire ce pont entre les cultures françaises et les cultures africaines. Nous sommes vraiment engagés sur la Francophonie. A RAM, on a déjà été partenaire de la Francophonie sur plusieurs événements, et c’est ça qu’on a choisi d’être partenaire de l’Institut français pour les artistes et pour la mobilité des étudiants». A en croire le patron régional de la RAM, ce partenariat s’élargira progressivement dans les autres pays de l’Afrique subsaharienne. En attendant, la coopération (renouvelable) avec l’IFC, ira jusqu’à août 2018.

Didier NDENGUE

Share.

About Author

Leave A Reply