Création d’ emploi : Comment numériser l’économie

0

Le Salon  Internationale des Métiers et de l’ Emploi qui a refermé ses portes a créé le débat  pendant trois jours de foire à la salle des fêtes d’Akwa  de Douala.

LLe Salon Internationale des Métiers et de l’ Emploi qui a refermé ses portes a créé le débat pendant trois jours de foire à la salle des fêtes d’Akwa de Douala.

Des chefs d’entreprise.

Rendu à sa 7ème édition, le SIME était placé sous le thème « Economie Numérique des métiers au cœur de l’emploi des jeunes » .Du 12  au 14 Juillet 2017, l’occasion était donnée aux jeunes chercheurs d’ emploi  d’être assez outillés pour prétendre à un emploi décent. Pour les jeunes start-up, c’était l’aubaine d’avoir une plate forme d’expression et de présentation de leur projet.

Debora  Tonye Mvaebeme, commissaire  du SIME rappelait encore que «c’est une grande réussite, car les jeunes ont répondu massivement présents  dans le cadre des échanges et formations qu’ils ont reçu durant  trois jours. Je les invite à pourvoir tirer profit de ce qu’ils ont reçu comme enseignement des entreprises partenaires qui étaient à leur coté. Je remercie aussi la diaspora qui a compris le bien fondé de revenir au pays pour apporter leur savoir faire, surtout ses jeunes start-up  du numérique qui ont rivalisé d’adresse avec d’autres  jeunes reconnus par le ministère des Postes et Télécommunication ».  Il faut regretter le manque de sponsoring pour accompagner une initiative de la jeunesse  comme l’a fait savoir Debora Tonye.

Les innovations cette année  ont été les « Apéro Thématiques » qui sont des moments de confrontation d’idées sur un secteur précis, regroupant des experts et des professionnels d’un domaine d’activité aux fins d’aboutir à un consensus et à une prise de décision. En mettant la clé sur le paillasson, le SIME s’en va  avec le sentiment d’inachevé, c’est pourquoi les organisateurs entendent  innover d’avantage en meublant les articulations  du prochain salon en 2018.

Jean-Marie NDIM NDIM

Share.

About Author

Leave A Reply