Tradition : Le Ngondo renoue avec la lumière

0

Pour exorciser les démons de la division, l’édition 2017 du Ngondo se célèbrera encore autour du thème «Lumière».

Pour exorciser les démons de la division, l’édition 2017 du Ngondo se célèbrera encore autour du thème «Lumière». Crise anglophone, crise à l'EEC,

Les chefs Sawa.

«Mwaye», lumière en langue duala. C’était le fil conducteur des activités du Ngondo en 2016. Le thème sera reconduit pour l’édition 2017 de cette fête traditionnelle du peuple Sawa. Le Président en exercice du Ngondo, Sa Majesté Gaston Mbodi Epee a fait l’annonce devant les médias ce jeudi 13 juillet 2017 à Douala. Un point de presse a été organisé pour la circonstance dans la salle du palais Dika Akwa. «En effet, déclare Sa Majesté Gaston Mbodi Epee, le 4 décembre 2016, sur les Berges du Wouri, toute ouïe tendue dans l’attente du message des ancêtres, le peuple Sawa a été soulagé parce que le message sur la lumière est revenu. Soulagé parce que la lumière fait des merveilles, parce qu’elle booste la motivation, entretient l’espoir et éclaire la foi.» Hélas, reconnait l’autorité traditionnelle, «cette lumière s’accompagne de menace, une menace de fissures. Des fissures déjà perceptibles à l’époque mais qui, si elles persistent, risqueront de causer beaucoup de dégâts

Pour exorciser les démons de la division, l’édition 2017 du Ngondo se célèbrera encore autour du thème «Lumière». Crise anglophone, crise à l'EEC,

Sa Majesté Mbodi Epee. Président en exercice du Ngondo.

Au rang des fissures, le président en exercice du Ngondo note la crise anglophone. «Les remous du côté de régions du Nord-ouest et du Sud-ouest dès la fin de l’année 2016. Dieu merci, des mesures ont été prises, et d’autres envisagées pour créer un climat de paix. A cet effet, la lumière annoncée nous a inspirés d’accueillir nos frères du Nord-ouest dans le cadre convivial du mélange de nos deux cultures. Une grande première dans l’histoire de notre pays.» Avec une bonne dose de subtilité, le président en exercice du Ngondo relève une autre fissure, la crise à l’Eglise évangélique du Cameroun. Il indique à propos que la lumière a aussi braqué «ses faisceaux sur l’EEC, devenue un dépôt explosif de dysfonctionnements divers, de malversations et d’irrégularités en tous genres, entretenus par des visées hégémoniques de quelques groupes de personnes au détriment d’autres groupes et de fidèles. Ce qui n’était pas dans la ligne éditoriale des pères fondateurs de cette Eglise

Dans son message, le président appelle les Camerounais a partagé l’esprit du «vivre-ensemble», prôné par le Chef de l’Etat. Bien évidemment, «le vivre-ensemble n’exclut pas la revendication des droits légitimes dans un cadre légal. Il n’exclut non plus le respect des droits acquis et de la parole donnée. A défaut de la prise en considération de ces valeurs, nous concourons à la fuite de la lumière salvatrice

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply