Rdpc : Les militants formés à la politique du parti

0

L’un des objectifs de cette conférence de Section du Rdpc est de renforcer les capacités des cadres politiques à la poursuite de ce qui demeure les sacrés et intangibles objectifs du parti.

L’un des objectifs de cette conférence de Section du Rdpc est de renforcer les capacités des cadres politiques à la poursuite de ce qui demeure les sacrés et intangibles objectifs du parti.

La présidente Ofrdpc et Martin Esseme

Au-delà des fastes et l’ampleur de cet événement qui était populaire et très couru, les militants ont été formés sur des sujets de l’heure et à la préparation des prochaines échéances électorales. Prenant le pupitre en premier, le membre de la Section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, Blaise Etapé, qui intervenait sur le thème « le fonctionnement des Organes de base du Rdpc  », le Censeur au Lycée de Mombo dira que si tous les organes sont libres de tenir des réunions « formelles ou informelles », les organes inférieurs devraient « obligatoirement » rendre compte aux organes « directement » supérieurs, surtout se référer aux organes supérieurs avant toute action. Et que les compétences du parti s’étendent jusqu’aux organes spécialisés. De l’intervention de Charlotte Elong, membre de la Section Ofrdpc, exposant sur le thème « relation entre les différentes instances du parti », il a été dit que tout militant devrait respecter la norme de la hiérarchie, ne jamais critiquer les décisions prises par la direction du parti ou une instance supérieure, « même si l’on n’est pas d’accord ou mécontent ». Pour Charlotte Elong, cadre à la mairie de Mombo, les critiques devraient se faire « exclusivement aux réunions du parti et non en dehors ».

Le juriste Fabrice Raoul Choupo, président de la Sous-section Ojrdpc Mombo urbain, exposant sur le thème « le Rdpc face aux campagnes de déstabilisations des institutions nationales », a relevé que les militants du Rdpc devraient « en permanence » chercher à déjouer les manœuvres de déstabilisation de notre pays – tout faire pour préserver l’intégrité nationale, la paix, la sécurité et l’unité nationale, « tout en préservant les droits de l’homme et les dispositions réglementaires ». Pour le président de la Sous-section Ojrdpc Mombo urbain, les militants du parti du flambeau ardent devraient surtout envoyer les enfants à l’école, inculquer des valeurs morales aux jeunes – utiliser les textes de base du parti comme « outil de normalisation des écarts ». Le dernier intervenant, Dr Michel Douglas Epée Epée, enseignant de physique nucléaire à l’Université de Douala, qui exposait sur le thème « préparatifs des futures élections : le rôle des organes de base », dira que pour gagner les élections la « formule magique » passe par une grande mobilisation, des activités de proximité pour mobiliser « d’avantage » les électeurs, attirer la sympathie de nouveau électeurs « notamment les jeunes et les femmes qui constituent la majorité des électeurs », recruter, solliciter, encourager et conduire « les militants et non militants » aux bureaux d’Elecam pendant les phases d’inscriptions sur les listes électorales, sans oublier de maintenir le parti en vie.

L’enseignant de physique nucléaire conseille d’inscrire suffisamment les populations sur les listes électorales – de bien identifier, sélectionner les candidats et bien composer les dossiers de candidature dans les différents postes électifs – bien animer les campagnes électorales – recruter les militants les plus actifs et convaincants, prêt à sacrifier leurs temps pour effectuer les campagnes électorales. Le Dr Douglas Epée Epée recommande également aux responsables de bien maitriser les dispositions du Code électorale « ceci pour éviter des disqualifications et le rejet des dossiers de candidature comme ce fut le cas lors des sénatoriales de 2013 ». Créer d’infrastructures pour la représentation du parti au niveau d’Elecam, se rassurer que les mandataires du Rdpc ont été dument habilités à représenter le parti dans les bureaux de vote, auprès d’Elecam ou tout autre commission.

Emmanuel YIMGA, envoyé spécial à Mombo

Share.

About Author

Leave A Reply