Hypertension artérielle : 40% des Camerounais sont touchés

0

L’occasion était donnée une fois de plus à La Fondation camerounaise du Cœur, en ce jour du 17 Mai 2017  consacrée  à l’ hypertension artérielle, d’attirer l’attention des Camerounais sur la nécessité  de connaitre son statut.

une étude menée il y a deux ans par La Fondation Camerounaise du Cœur révèle que 80% des personnes dépistées d' Hypertension artérielle (HTA) ignoraient leur statut

r Daniel Lemogoum

 Pour le  Professeur Daniel Lemogoum, cardiologue et président de La Fondation Camerounaise du Cœur, il est important et même primordial de se faire dépister rapidement. Le cas  de la région de l’Extrême-nord est assez évocateur, car une étude menée il y a deux ans par La Fondation Camerounaise du Cœur révèle que  80% des personnes dépistées d’ Hypertension artérielle (HTA) ignoraient leur statut. D’autres sources estiment que sur 17,3 millions de décès par an dans le monde parmi,  environs 80% survienne dans les pays à revenu moyen ou faible. Selon le  ministre de la Santé publique près de 35% à 40 % de la population camerounaise souffre de l’HTA  et  seulement 20% sont sous traitement au Cameroun.

Le neurologue Pr. Mapoure Yacouba précise que l’Hypertension artérielle est la première cause d’hospitalisation en Neurologie. De fait, 45% des patients qui  entrent  en neurologie souffrent d’accident vasculaire cérébrale. 81% de ces patients souffrent d’ hypertension artérielle et ont un AVC en rapport avec l’HTA qui n’a pas été  diagnostiquée ou mal pris en charge. Ce qui conduit à des insuffisance rénale, insuffisance cardiaque et arrêt cardiaque. Le traitement étant à vie on traite la maladie de tueur silencieux. D’où l’importance d’un dépistage à temps.

L’ Hypertension artérielle ne présente pas de symptômes à proprement parler, mais des signes que présente un malade peuvent être des indicateurs de cette maladie. Dr Biholong, cardiologue invite les uns et les autres à réduire la consommation du sel et les produits manufacturés. Il conseille aussi de l’activité physique, la consommation des fruits et réduction de la consommation d’alcool.

Jean-Marie DIM  DIM

Share.

About Author

Leave A Reply