Media : La Sopecam lance « Cameroon Business Today »

0

L’hebdomadaire paraissant tous les mercredis,  est spécialisé dans les questions économiques. Le nouveau-né de Sopecam a été présenté le 27 avril 2017 à Douala en présence du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakari.

L’hebdomadaire paraissant tous les mercredis, est spécialisé dans les questions économiques. Le nouveau-né de Sopecam a été présenté le

Neuf mois plein. C’est le temps qu’il aura fallu à Marie-Claire Nana, Directeur général de la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopecam), et toute son équipe, pour mettre sur pied une production spécialisée de haute qualité. « Cameroon Business Today » est le nom de ce nouveau tabloïd. Ce nouvel hebdomadaire en quadrichromie de 32 pages, est spécialisé dans l’information et analyses économiques. Il sera en kiosque tous les mercredis. Joseph Anderson Le, directeur adjoint du Cabinet civil de la Présidence de la République et par ailleurs président du Conseil d’administration (Pca) de la Sopecam, friand des productions crédibles et sérieuses, est tout ému au moment de la présentation du dernier né de la maison. Le Pca brosse la genèse des autres productions de la Sopecam. Il rappelle au passage que le quotidien gouvernemental, « Cameroon Tribune », produit phare de cette entreprise, voit le jour en 1974, « Nyanga », spécialisé dans l’actualité People, verra le jour en 2006. « Week-end Sport et Loisirs », quant à lui, est venu au monde en 2009. Il a été relooké en 2015. Malgré autant de réalisations, la maison que dirige Marie-Claire Nana grouille toujours de bonnes idées. « Cameroon Business Today » dont le numéro zéro-zéro a été présenté vendredi 27 avril 2017 dans la capitale économique, en présence des autorités administratives, religieuses, annonceurs et opérateurs économiques, se veut la vitrine du Cameroun.

La Sopecam justifie sa mise sur pied par le fait que l’univers médiatique camerounais manque de support spécialisé dans le domaine économique. Ceux qui y excellent déjà, ne ressortiraient pas assez le potentiel économique du pays. Comment donc mettre en valeur toutes les potentialités du Cameroun ? Voilà la préoccupation centrale qui a meublée la réflexion en vue de créer « Cameroon Business Today ». Pour répondre à cette question, « les journalistes ont travaillé d’arrache-pied, tout le monde a fait son travail », se réjouit le top management de la Sopecam.

Valeur ajoutée

Contrairement aux anciennes productions de la maison, qui vont d’ailleurs continuer de paraitre, « Cameroon Business Today », va servir ses lecteurs dans plusieurs domaines économiques qui ne sont pas assez visibles dans nos tabloïds. Il ira de l’agriculture aux services, des finances aux banques, etc. Joseph Anderson Le, fait savoir que le champ économique est vaste. Chacun peut y trouver son compte. « Cameroon Business Today », en plus des comptes-rendus des cérémonies, veut apporter une information analytique. Telle est sa valeur ajoutée. Il veut en effet « rendre visible le mouvement irréversible du Cameroun vers l’émergence », ambitionne Joseph Anderson Le. Cette nouvelle revue voit le jour à l’ère des Technologies de l’information et de la communication (Tic). Ne voulant pas louper le train de l’économie numérique, encouragée par le chef de l’Etat Paul Biya, elle a été conçue et lancée avec toutes ses accessoires numériques au même moment. Le Prof. Bikanda, qui est au four et au moulin dans ce projet, est persuadé que « Cameroon Business Today » ferra la fierté du continent africain. Ainsi, tout le monde pourra se procurer chaque numéro dans les kiosques ou se rendre sur son site Internet sécurisé (www.cameroonbusinesstoday.cm). Son application play Store a également été dévoilée. Les abonnés auront donc la possibilité de télécharger le PDF de chaque parution, sans avoir à se déplacer. Issa Tchiroma Bakari, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a invité les annonceurs et opérateurs économiques à soutenir ce nouveau-né.

Didier NDENGUE

 

Réactions

Joseph Le, Président du Conseil d’administration Sopecam

« La Sopecam a tout reçu »

L’hebdomadaire paraissant tous les mercredis,  est spécialisé dans les questions économiques. Le nouveau-né de Sopecam a été présenté le

On est content. Content de voir ce bébé naître, après un travail de longue haleine. Comme vous le savez, la Sopecam, ces derniers temps, a beaucoup reçu de l’Etat, notamment du chef de l’Etat. C’est pour cela que nos premiers mots de remerciement vont bien sûr vers le chef de l’Etat pour toute cette marque de sollicitude de sa part. Nous lui disons merci pour avoir donné en réalité tout à la Sopecam au plan des textes juridiques, au plan du développement technologique. La Sopecam a tout reçu. Maintenant il appartient à la Sopecam de savoir rendre au père, au chef de l’Etat, ce qu’il attend de nous, à savoir le travail. Ce travail, dans le domaine qui est le nôtre, c’est des productions comme ce bébé que nous sommes venus porter sur son berceau, à savoir : Cameroon Business Today. Après réflexion à la Sopecam, nous nous sommes dits le Cameroun est un pays en développement, le Cameroun est un pays en voie d’émergence, il y a beaucoup d’opportunités, il y a beaucoup de possibilités, mais qui ne sont pas toujours valorisées. Notre manière de valoriser ces opportunités, donc de valoriser l’économie du Cameroun, c’est en dédiant toute une production, tout un journal Cameroon Business Today, qui va donc accompagner l’action du chef de l’Etat, qui va accompagner l’action du gouvernement, qui va accompagner l’action des opérateurs privés, pour montrer tout ce qui se passe du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Et si nous avons choisi Douala, vous comprenez parfaitement que c’est le poumon économique. C’est ici que ça se passe. L’économie du Cameroun, c’est ici. Il a fallu donc que nous venions présenter ce bébé pour dire à nos partenaires qu’ils ont désormais un nouveau support qui va les accompagner, qui va les promouvoir de tel en sorte que le monde entier sache ce qui se passe au Cameroun, un pays en mouvement, un pays en émergence. Et comme l’a toujours dit le chef de l’Etat, nous sommes ouverts à tous les partenariats pour que nous puissions faire ensemble du Cameroun un pays prospère et des Camerounais des hommes et femmes heureux qui vivent dans ce pays.

Armand Claude Abanda, Représentant-résident IAI-Cameroun 

« Je tire un coup de chapeau à la Sopecam »

L’hebdomadaire paraissant tous les mercredis,  est spécialisé dans les questions économiques. Le nouveau-né de Sopecam a été présenté le

 Moi, j’ai beaucoup aimé ce cadre. J’ai beaucoup aimé la manière avec laquelle le projet a été bâti, constituée. Je tire un coup de chapeau à la Sopecam, à l’ensemble de son entité : le conseil d’administration, la direction générale et tous les journalistes et autres techniciens qui forment cette entreprise.

Melvin Akam, MTN Cameroon

« La première édition est de très bonne qualité »

L’hebdomadaire paraissant tous les mercredis,  est spécialisé dans les questions économiques. Le nouveau-né de Sopecam a été présenté le

Ça fait plaisir de voir un nouveau journal venir enrichir le paysage médiatique camerounais. Et quand c’est fait par la Sopecam, le plaisir est d’autant plus grand. A priori on se dit que ça va être un journal de qualité et permanent. La première édition que j’ai lue est de très bonne qualité. Je pense que le Cameroun avait besoin de ce type de journal. J’espère que ça va tirer le reste de la production économique vers le haut. Si c’est un support de qualité, si c’est un support de choix, il va de soit que MTN ne trouverait aucun inconvénient à être présent, je crois pouvoir dire qu’on est déjà partenaire du nouveau journal.

Propos recueillis par Didier NDENGUE

Share.

About Author

Leave A Reply