Au tribunal : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison ferme

0

Les avocats du journaliste Ahmed Abba vont faire appel de la décision des juges du tribunal militaire tombée le lundi 24 avril 2017.

Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale demande par ailleurs sa relaxe. Le journaliste camerounais Ahmed Abba a été arrêté en 2015.

Ahmed Abba.

Affaire Ahmed Abba. Le verdict est finalement tombé à l’audience du lundi 24 avril 2017 au tribunal militaire de Yaoundé. Le correspondant en langue haoussa de Rfi à l’Extrême-Nord du Cameroun a été condamné à dix ans d’emprisonnement ferme. Une privation de liberté assortie d’une lourde amende de près de 56 millions de Francs Cfa.

Trois charges pesaient sur lui au début de l’affaire, «apologie du terrorisme, non-dénonciation et blanchiment du produit d’un acte terroriste.»  A l’audience du 20 avril 2017, il avait été reconnu innocent pour l’accusation d’apologie du terrorisme et coupable des deux autres chefs d’accusation. Le commissaire du gouvernement qui requérait alors une peine de mort, avait penché pour une condamnation à vie. Les avocats d’Ahmed Abba ont promis de faire appel de la décision des juges.

Valgadine TONGA

Réaction de Rfi

RFI est consternée par le verdict du tribunal militaire de Yaoundé qui vient de condamner Ahmed Abba, son correspondant en langue haoussa au Cameroun, à 10 ans de prison ferme. Il s’agit de la peine minimale pour le motif de ‘‘blanchiment de produits du terrorisme’’ retenu contre lui. L’accusation d’ «apologie du terrorisme » avait été écartée en raison des preuves irréfutables fournies par RFI (la traduction de l’ensemble des productions d’Ahmed Abba sur son antenne en haoussa). Les avocats d’Ahmed Abba font appel de cette décision incompréhensible. Alors qu’aucune preuve n’a été apportée au dossier, cette condamnation est celle d’un journaliste qui n’a fait qu’exercer son métier. Au-delà de la condamnation d’Ahmed Abba, c’est la liberté d’informer et d’être informé qui est mise en cause. RFI en appelle à la mobilisation générale de tous ceux qui dans le monde se battent pour défendre ce droit fondamental.

 

Share.

About Author

Leave A Reply