Bilinguisme : Les Centres linguistiques s’arriment aux Tic

0

Les directeurs des Centres suivent une formation dans ce sens depuis ce mercredi 15 mars 2017 au Centre linguistique de Douala.

Qui cesse d’apprendre doit cesser d’enseigner. C’est conscient de ce principe que la présidence de la République, par l’entremise du Coordonnateur du Programme de formation linguistique bilingue a initié le Programme de formation linguistique bilingue. Pendant quatre jours, (soit du 15 au 18 mars 2017 au Centre linguistique de Douala), les directeurs des Centres linguistiques et les chargés d’étude du programme de formation linguistique bilingue développeront des travaux avec pour fil conducteur : «Le programme de formation bilingue à l’aube d’une nouvelle ère». Cette nouvelle ère est celle des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les directeurs des Centres suivent une formation dans ce sens depuis ce mercredi 15 mars 2017 au Centre linguistique de Douala.

Une vue des travaux.

Il s’agira  pour les directeurs et chargés d’étude d’entrer en connaissance avec les nouvelles techniques pédagogiques d’enseignement des langues ; présenter un business plan du programme de formation linguistique bilingue ; de mettre en place des moyens pour s’arrimer à la demande de plus en plus croissante pour l’apprentissage des langues ; développer les formations à distance… «La demande des Camerounais est de plus en plus forte depuis le décret du chef de l’Etat en janvier dernier sur le bilinguisme et le multiculturalisme. Depuis une trentaine d’année que les centres existent, nous sommes toujours allés vers les ministères, les administrations, mais l’engouement n’était pas ce que nous constatons en ce moment. Dans les ministères on comprend un peu plus l’importance du bilinguisme», explique Jacques-Mathurin Ze, responsable du marketing au Centre linguistique pilote de Yaoundé. «Vous avez du pain sur la planche», a reconnu le Coordonnateur Pr. Echu Georges Echu, dans son discours d’ouverture de la formation.

22.000 apprenants en 2017

Echu Georges Echu a aussi passé en revue le bilan de l’année écoulée dans les différents Centres. En se félicitant des acquis (les séminaires sur le téléenseignement, la formation en ligne, l’équipement des Centres…), il note tout de même une baisse du nombre d’enseignés. Ils étaient au nombre de 19.604 en 2015. En 2016, les Centres n’ont enregistré que 18.872 apprenants. Avec la ruée des Camerounais vers les Centres, du fait de l’actualité, le Coordonnateur souhaite un minimum de 22.000 apprenants en 2017. Il attend aussi des directeurs que : «tous les enseignants du Programme soient capable d’enseigner en ligne ; la mise en place de la connexion Internet à haut débit dans les Centres ; l’amélioration sensible de la situation des personnels enseignant et non enseignant ; la confection du premier manuel en mai et le second en décembre 2017

Le Programme de formation linguistique bilingue a été créé par décret du Chef de l’Etat en 1985. L’objectif est de mettre l’utilisation des deux langues officielles nationales, l’anglais et le français à la portée de la population. Des Centres se trouvent ainsi dans chaque région.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply