Bilinguisme : Peter Manafy Musongue, président de la Commission

0

Paul Biya a signé des textes ce mercredi 15 mars 2017 nommant l’équipe de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme.

Paul Biya a signé des textes ce mercredi 15 mars 2017 nommant l’équipe de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme.

Peter Mafany Musongue.

Les décrets du président de la République ont été lus au journal du 17h de la Crtv ce mercredi 15 mars 2017. Paul Biya nomme comme président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme Peter Mafany Musongue. Grand Chancelier des Ordres nationaux, Peter Mafany Musongue aura un mandat de cinq ans, «éventuellement renouvelable.» Le deuxième décret nomme au poste de Vice-président de la Commission Oumarou Djika Saidou. Lui aussi a un mandat de cinq ans, éventuellement renouvelable.

Le troisième décret nomme les membres de la Commission, quatorze au total. On retrouve dans la liste Ama Tutu Muna, Abouem à Tchoyi, Efoua Mbozo’o Samuel, Françoise Angouin, l’Abbé Jean Marie, Georges Essame. Leur mandat est de cinq ans, éventuellement renouvelable.

C’est au fort de la crise dans les parties anglophones que le  lundi 23 janvier 2017, le président de la République signe le décret n°2017/013 du 23 janvier 2017. Il porte création, organisation et fonctionnement de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme. Ladite Commission est placée directement sous l’autorité du chef de l’Etat. «La Commission est un organe consultatif doté de personnalité morale et de l’autonomie financière», précise l’article 2 du décret de janvier 2017.

L’article 3 dudit décret dispose : «Sous l’autorité du président de la République, la Commission est chargée d’œuvrer à la promotion du bilinguisme, du multiculturalisme au Cameroun, dans le but de maintenir la paix, de consolider l’unité nationale du pays et de renforcer la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble de ses populations». Les rapports de la Commission en rapport à la protection du bilinguisme et le multiculturalisme doivent être soumis à Paul Biya et au gouvernement.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply