Scène : Dina Bell enchante Douala Bercy

1

Le spectacle des 40 ans de carrière de Dina Bell a fait foule hier 25 février 2017.

Le spectacle des 40 ans de carrière de Dina Bell a fait foule hier 25 février 2017

Quarante ans de carrière, d’amour, de romance, de bonheur. Le public de Douala Bercy a revécu  tous ces sentiments le samedi 25 février 2017, à la faveur de la commémoration des quarante ans de Dina Bell. Il est venu en masse. Il n’y a pas pu avoir des places assises pour tous, surtout pour ceux qui payaient leurs tickets le jour-j. C’est que chacun voulait savourer les noces d’Emeraude du grand Bazor. C’est debout, avec une pluie d’ovations que le public l’accueille. Pour lancer les festivités, quoi de plus indiqué que le titre ‘‘Yoma Yoma’’ qui traîne derrière lui 40 ans d’existence. La salle est dans la liesse. Des voix reprennent le titre comme un chœur. Sans halte, le public savoure ‘‘Nyuwé’’. «Ce n’est pas un concert mais la fête de Dina Bell», va lancer l’artiste.

Le spectacle des 40 ans de carrière de Dina Bell a fait foule hier 25 février 2017

Dina Bell, Henri Njoh et Ben Decca.

Gaëlle Woundje et Moka quittent les chœurs, le temps d’une chanson, pour livrer de belles émotions sur une reprise du titre ‘‘Oa nde’’. Dina Bell donne aussi l’opportunité à d’autres jeunes de s’exprimer. Dino-Flo, l’Effaceur, Pakito. Comme promis, Nono Flavie a accompagné Bazor sur ‘‘Son esele nika’’, devenu un hymne. Jean Yves Elimbi, Nicole Mara rajoutent leurs ingrédients à la sauce. «Je suis venue pour ‘‘Sophie’’. Je veux ‘‘Sophie’’», clame à tue-tête une spectatrice. Là voilà servie par le trio magique. Dina Bell, Henri Njoh et Ben Decca. Trois voix singulières, envoutantes, chaleureuses. Les spectateurs sont debout. Pour mieux se trémousser, d’aucuns regagnent les couloirs. Le show s’achève sur des notes acérées du géant de la basse, Aladji Toure. Même s’ils n’ont pas donné de la voix, d’autres artistes sont venus soutenir leur confrère. Ekambi Brillant, San Fan Thomas, Longue Longue, Nadia Ewandé, Roggy Stentor… Dans une vidéo surprise, Manu Dibango a souhaité un joyeux anniversaire en chanson à Dina Bell.

On croyait le public de Dina Bell d’un autre âge. Que nenni ! «La musique ne meurt pas. Il n’y a pas que nos parents de 40 ans qui peuvent aimer les chansons de Dina Bell. J’ai vraiment été ravie même si j’ai trouvé le spectacle court», juge la jeune Ginette. Pourtant ce sont 23 chansons de Dina Bell qui ont été interprétées pendant 2h15min. «J’ai revécu mon enfance, mes années de collège ce soir. C’était magnifique», témoigne une dame. Un mérite qui revient non seulement à Dina Bell, mais également à son orchestre dirigé par Arthur Manga. Il a assuré la Basse avec Jabar. Christal  et Aubin Sandio étaient aux pianos, Simon Drums à la batterie, Bob aux percussions, Simplice Kengne à la guitare solo, Kado Muna à la guitare rythmique, Talla au saxophone ténor et Victorien Essono à la trompette.

La fête a été belle, certes. Mais il y a eu des infidélités au niveau de la sonorisation, ce qui a quelque peu déteint sur le rendu des chanteurs. Des défauts qui devraient être corrigés pour le spectacle du 7 mars au Castel Hall.

Valgadine TONGA    

Share.

About Author

Un commentaire

Leave A Reply