Saint Valentin au Cameroun : Foire aux cadeaux ou instrument de dévalorisation de la perception de l’amour?

0

Exit Saint Valentin du 14 février 2017! Bien de conjoints d'ici et d'ailleurs ont fêté la Saint Valentin, le 14 février 2017, avec beaucoup de faste et d’allégresse

Exit Saint Valentin du 14 février 2017! Bien de conjoints d’ici et d’ailleurs ont fêté la Saint Valentin, le 14 février 2017, avec beaucoup de faste et d’allégresse. Mais au-delà de ce rituel généralement observé dans le monde entier et, singulièrement, au Cameroun, la fête des amoureux est, au demeurant, dévoyée par plus d’un. L’effervescence et l’engouement ont gagné les esprits, voire les cœurs de nombreux individus qui ont décidé, tous azimuts, de célébrer la fête de la Saint Valentin. Alors que d’aucuns ont, sur la toile via plusieurs réseaux sociaux, changé leur profil en signe de manifestation virtuelle de l’amour pour leur âme sœur, d’autres ont fièrement affiché l’image  de leur conjointe. Histoire de matérialiser leur zeste de fidélité à l’être aimé. Au-delà de cet acte éminemment symbolique, qui réfère à la saga des images vécues de par le monde, il y a, par la suite, la phase ritualisée de la danse des mots, laquelle incline quiconque à user des formes de romantisme. Question d’exprimer à l’être cher, mieux au partenaire idéal qu’il ou qu’elle est le ou la seule à qui l’on voue un culte avéré et patenté.

Le multi partenariat sexuel

A cette phase précise, aînés et surtout cadets sociaux déploient toutes sortes d’ingéniosités pour exhiber moult capacités de séduction à l’égard de la conjointe en quête des meilleurs sentiments et vice versa. Naturellement, il s’agit, ici, de la fête des mots qui chagrine bien de tourtereaux englués dans la dynamique de persuasion de l’amour charnel. Après le jeu des mots et expressions idylliques, vient, in extremis, l’étape de l’offre des cadeaux aux partenaires. Des fleurs aux vêtements en passant par des ustensiles culinaires, des bijoux, des paires de chaussures, des ressources pécuniaires, tout ou presque est choisi à dessein par chaque conjoint pour plaire à l’être aimé et chéri. Mais, la curiosité à cette phase liée à la fête des cadeaux, c’est que certaines personnes se dotent de plusieurs cadeaux en l’espace d’un 14 février pour offrir à qui? Incontestablement à plusieurs partenaires à qui ils vouent un intérêt singulier. Du coup, l’on bascule dans le refus d’assumer une relation sentimentale pour faire corps, sans coup férir, à la scénographie de la fourberie, de l’hypocrisie et de la duperie. Toute chose qui sédimente l’infidélité consécutive à l’option pour le multi partenariat sexuel. La célébration de l’amour inconditionnel et véridique aux yeux de Dieu est, pour ainsi dire, dévoyée et galvaudée au profit de l’amour intéressé sous-tendu par des valeurs marchandes agglutinées autour du matérialisme et du mercantilisme. Cette connotation utilitariste de la fête de la Saint Valentin participe à altérer les mentalités individuelle et collective, à ériger la foire aux cadeaux dédiés à plusieurs conjoints, à entraîner la folie dépensière et à structurer, au demeurant, le jeu de dupes, dont les dindons de la farce payent toujours les frais.

Serge Aimé Bikoi, Journaliste et Sociologue du développement

Share.

About Author

Leave A Reply