Promote 2017 : Comment réussir sa participation

0

Une vingtaine d’exposants ont été outillés sur la rentabilité de leur participation à l’édition Promote 2017. C’était le 27 janvier à Douala.

Une vingtaine d’exposants ont été outillés sur rentabilité de leur participation à l'édition Promote 2017. C'était le 27 janvier à Douala.

Tirer profit de la sixième édition du Salon international de l’entreprise de la Pme et du partenariat de Yaoundé (Promote). C’est l’un des objectifs visés par l’équipe conduite par Pierre Zumbach. Pour ce fait, l’Agence africaine de promotion des évènements s’est intéressée aux exposants de cette grande foire économique le vendredi 27 janvier dernier. Au cours d’un séminaire de formation tenu de 9h à 18h, dans la capitale économique camerounaise, une vingtaine de représentants d’entreprises qui exposeront au Palais des Congrès du 11 au 19 février 2017, ont pu acquérir des notions commerciales permettant de capitaliser leur présence avant, pendant et après ce rendez-vous. Agent de changement et apporteur de confiance, Bernard Guévorts, a armé les participants pour qu’ils puissent bien préparer leurs rencontres et améliorer leurs ventes sur le salon.

A en croire le formateur, le plus important est de se fixer des objectifs quantitatifs et qualitatifs. Ils doivent surtout être Smart (spécifique, mesurable, action, réalisable, temps et ressources). Concernant le comportement dans les stands, l’expert mise sur la première impression. Il recommande aux futurs exposants de se concentrer sur le visage de leur interlocuteur, car « c’est là que tout se joue, au niveau de ses yeux ». Le visiteur n’est pas dupe. Il est donc important, selon M. Guevorts, d’avoir « un regard franc, sourire. Se montrer ouvert ». Les premiers gestes sont également à soigner. « Montrer une attitude de disponibilité, d’ouverture. Gestes d’accueil, non fermés ». La personne proposée à l’accueil doit recevoir les visiteurs d’un « Bonjour Monsieur ! », « Bonjour Madame », et se présenter ensuite avec une voix à la fois assurée, claire et douce, etc.  Grosso modo, les participants doivent préparer d’avance plusieurs « speechs » pour captiver l’attention de leurs interlocuteurs.

Exposants armés

Adama Saliou Hamadou, le chef service information et communication de la Société de développement du coton du Cameroun (Sodecoton) est tout ému à la fin du séminaire, animé par l’Agence africaine de promotion des évènements. Cette séance de travail a été organisée en faveur des exposants du salon Promote. « Aucune formation n’est de trop ! Grâce à cette formation, nous nous sentons aptes pour atteindre nos objectifs. On a constaté que nos huiles Diamaor et soyor étaient rares sur le marché. Notre participation a Promote va nous permettre de nouer de nouveaux partenariats, de développer un réseau de distribution, … », ambitionne le patron de la communication de la Sodecoton. Pour sa première participation, Mme Tamokoué Orely, directeur administratif et financier (Daf) de DSM Cameroun, spécialisée dans la formation certifiante et diplômante (Bst, Licence, Master), croit, au sortir de la formation de Douala, « avoir des outils nécessaires pour vendre les services de DSM Cameroun et augmenter le nombre d’apprenants et étudiants ». Pendant le salon, Willy Gaël Soh Sah, le directeur des exposants Cameroun à Promote, recommande aux participants de « fixer l’attention du public, mettre en avant votre offre commerciale, le stand ne reste jamais vide, communiquer (plaquettes, affiche panneaux, film vidéo, objet de promotion, échantillons) ».

Didier NDENGUE

Share.

About Author

Leave A Reply