Fiscalité: Le prix du timbre communal passe de 200 à 600 FCFA

0

Selon le Directeur Général des impôts, Modeste Mopa, ce réajustement du coût du timbre communal va améliorer les conditions de vie des Camerounais.

Fiscalité: Le prix du timbre communal passe de 200 à 600 FCFA

600 désormais.

Le prix du timbre communal est en hausse depuis le 3 janvier 2017. Il est passé du simple au triple. Le timbre qui valait 200 Fcfa se vend désormais à 600 Fcfa. C’est un des nombreux changements imposés par la loi des Finances de cette année, déjà en vigueur. C’est l’indignation chez certains qui trouvent qu’il y avait autre solution. «C’est une autre disposition qui vient asphyxier le Camerounais lambda. De 200 Fcfa à 600 Fcfa c’est énorme. Entre temps, la vie de vient chaque jour de plus en plus cher et ce sont les mêmes personnes qui en souffrent», dénonce un observateur.

Sur les antennes de la Crtv télé, Modeste Mopa, le Directeur Général des impôts expliquait dans la soirée du 3 janvier, les raisons de ce renchérissement du coût du timbre communal. « Il faut bien comprendre que nous sommes dans un processus de décentralisation et la décentralisation n’a de sens que lorsqu’on donne aux collectivités territoriales décentralisées les moyens de leur politique. Le timbre communal a été instauré il y a très longtemps. Son tarif est resté longtemps à 200 francs. Et il était temps au regard de l’inflation, de l’évolution économique, normal de le réajuster de 200 francs à 600 Francs», reprend dans un article le site www.cameroun-info.net.

Moderniser l’administration

Le Dg des impôts va jusqu’à soutenir que la mesure va impacter positivement sur «les conditions de vie des populations puisque les collectivités décentralisées ont la particularité d’être proches des citoyens. La direction des impôts a prévu des innovations qui vont dans le sens de l’accompagnement du secteur privé à travers un plus grand nombre d’incitations. Celles-ci visent notamment à attirer les investisseurs dans l’Extrême-Nord. Il y a aussi la dématérialisation qui réduit le contact direct avec les populations, des contacts qui sont pour la plupart d’entre eux source de corruption» note la source.

On retient aussi que comme alternative, les responsables des impôts parlent de moderniser leur administration. «Elle sera désormais soumise à un processus de dématérialisation caractérisée par une utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. La télédéclaration et les paiements par téléphone portable sont quelques-unes de cette nouvelle façon de payer ses impôts

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply