Musique : ‘‘C’est dans la tête’’ de Black La Rue

0

Le Label Blaxity a présenté à la presse, ce mardi 27 décembre 2016 à Douala, le nouveau single de Black La Rue.

Musique : ‘‘C’est dans la tête’’ de Black La Rue

Black La Rue

Il y a eu le single ‘‘Arc-en-ciel’’ en 2012, l’album ‘‘Nghetto street love’’ la même année et le single ‘‘Ngan Ngan’’en 2016. Des œuvres dans lesquelles Black La Rue, de son vrai nom Émile Noah, conte chaque fois un petit bout de sa vie dans la rue. Son tout nouveau single ‘‘C’est dans la tête’’ n’en fait pas exception. Le produit qui a été présenté ce mardi 27 décembre 2016 aux médias à Douala est un message aux jeunes.

«Faut pas perdre espoir. La vie c’est le courage. Dans la vie il ne faut pas envier ce que Dieu ne t’a pas donné», chante l’artiste. Il glisse ses paroles sur du hip hop bien enlevé, dans un français «de la rue» pour se mieux se faire comprendre. Quelques extraits : «Je tchop mon riz à sec mais le poisson c’est dans la tête… Avant je dormais sur les comptoirs dans la rue, le matelas était dans la tête… Je use mon tchoronko, le i-phone 6 c’est dans la tête… Je fais les shows dans les castings, le Zénith et l’Olympia c’est dans la tête… Même si je win le Canal d’Or, Mtv et le Kora c’est dans la tête. Je waka en babouches-sandales mais la Air Max c’est dans la tête…»

«Le philosophe de la rue»

Le nouveau single prône l’acceptation de soi, le refus de la convoitise, de la tricherie. «J’ai choisi de conscientiser ceux qui sont dans le désespoir. Je ne cherche pas le buzz. Manu Dibango n’a pas eu besoin de chanter les bas-de ceinture pour être connu. Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finira par se lever. Je crois en ce que je fais», assume celui qui aime se présenter comme ‘‘Nanga mboko’’ (enfant de la rue). La rue l’a accueilli des années durant. Aujourd’hui qu’il en est sorti, cette rue est sa source d’inspiration, mais surtout, un livre de sagesse. «J’ai perdu mes parents très tôt. C’est la rue qui m’a choisi. Je suis devenu nanga mboko. J’ai vécu dans la rue et dans le noir. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi comme nom d’artiste Black La Rue. La vie de la rue n’est pas un exemple. Si j’ai changé, mes frères de la rue le peuvent aussi. Ne me décevez pas mes frères, je crois en vous», martèle Black La Rue. Il est ovationné par son fan club constitué des enfants de la rue venus en nombre pour la circonstance.

Pour le label Blaxity porté par Tony Nobody, «Black est le philosophe de la rue». ‘‘C’est dans la rue’’ est une mise en bouche du prochain album annoncé pour 2017.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply