Douala : L’Hôpital Laquintinie fait sa mue

0

L’installation des  vidéo-surveillances, le déguerpissement des corbillards  le long de l’hôpital, l’acquisition de nouveaux matelas… sont quelques dispositions déclenchées par l’Hôpital Laquintinie.

Douala : L’Hôpital Laquintinie fait sa mue

Le nouveau visage de la maternité Ashanti-Diamant

On avait déjà remarqué quelques changements au sein de l’hôpital Laquintinie de Douala depuis quelques mois. Les «démarcheurs» qui occupaient l’entrée de cet hôpital ont quasiment disparu. Idem pour les corbillards qui jonchaient le long des différentes ruelles menant à cet établissement sanitaire. L’ordre s’installe dans ce lieu qui faisait encore les choux gras de la presse, après l’affaire Monique Koumatekel. Les  changements entamés après l’arrivée  du nouveau Louis Richard Njock, Directeur à l’hôpital Laquintinie,  il y a environ  7 mois porte déjà ses fruits. Ce dernier a d’ailleurs déballé au cours d’une conférence de presse organisée mardi 29 novembre 2016 les différentes actions jusqu’ici menées pour assainir et redorer l’image de cet établissement et quelques projets.

Depuis sa prise de fonction au mois d’avril dernier, le professeur Louis Richard Njock, marque de son empreinte différents secteurs. Installation des vidéosurveillances à des postes névralgiques de l’hôpital, construction d’une buanderie pour accueillir les patients, formalisation des ports de badges, renforcement de certains services en équipement médicaux en occurrence le bloc opératoire avec la nouvelle colonne d’anesthésie, réfection de l’ensemble de la signalétique dans l’hôpital, acquisition de 450 nouveaux matelas, réfection des toilettes etc.

Douala : L’Hôpital Laquintinie fait sa mue

Pr. Louis Richard Njock

Détournements des patients

C’est surtout au regard de l’indiscipline du personnel, le manque d’empathie vis-à-vis des patients, les détournements des patients et plusieurs autres maux, que le nouveau Directeur de l’hôpital Laquintinie s’attèle à rectifier le tir et respecter les objectifs à lui assignés. Qui sont, redorer l’image de cet établissement, sécuriser les recettes, élargir l’offre de soins et assurer les soins au quotidien.

Au regard du travail jusqu’ici abattu, tout semble se dérouler à merveille. Pr Louis Richard Njock compte sur la collaboration de tous les employés de l’hôpital Laquintinie pour mener à bien sa mission et respecter ses objectifs. «Au début, j’étais inquiet.  Car,  il était difficile pour le personnel de l’hôpital Laquintinie de s’imprégner et de respecter  la nouvelle vision. Mais plus j’avance, plus je suis rassuré», a-t-il affirmé, au sortir de cette conférence de presse. Laquelle fait partie de l’une des activités à mener au cours de la semaine de l’hôpital Laquintinie de Douala, prévue du 28 novembre au 3 décembre 2016.

Perspectives

Dans la mouvance de l’amélioration de la qualité de ses services, le Directeur de l’hôpital Laquintinie, prévoir de doter cette institution d’une offre plus innovante. Ceci à travers, la pratique de la télémédecine, la mise en fonction de l’hémodialyse, la pratique de la fécondation in-vitro,  la pratique des techniques de transplantation des organes… En ce qui concerne ces différents projets, le Dg de l’hôpital Laquintinie rassure : «Des démarches sont déjà entreprises pour que d’ici peu notre hôpital  soit en mesure de réaliser ces différents projets. Car, nous avons obligation de nous imposer en tant que hôpital de référence », défend le Professeur.

Ghislaine Digona

Share.

About Author

Leave A Reply