Sylvie Pegny : «Booster les start-up camerounaises»

1

La Directrice générale de  KMR START-UP HUB, un incubateur  de start-up basé à Douala, apporte quelques éclaircis sur la conférence nationale des startups organisée du 9 au 10 décembre à Douala.

La Directrice générale de KMR START-UP HUB, un incubateur de start -up basé à Douala, apporte quelques éclaircis sur la conférence nationale des startups organisée du 9 au 10 décembre à Douala.

Sylvie Pegny.

Vous préparez actuellement la Cameroon start-up conference. Quelles sont vos motivations ?

Depuis plus de cinq ans maintenant, le phénomène « Start-up » ne cesse de prendre de l’ampleur dans notre pays. Ces milliers de jeunes qui, malgré les conditions économiques difficiles se lancent dans l’entreprenariat, réussissent à développer des solutions innovantes, à lancer une activité génératrice de revenus, et même à créer des emplois. Nous avons pensé qu’il était important que tous ces jeunes aient une plateforme pour échanger, créer des synergies et  discuter avec les institutions financières et bien d’autres, sur la problématique de l’accompagnement et du financement de leur activité. Se sont  toutes ces raisons qui nous ont motivés à initier la  Cameroon start-up conference.

Quelles sont les activités de Cameroon Start-up Conference

Nous aurons 6  principales activités pendant l’événement. La séance plénière qui permettra à tous les acteurs de l’écosystème de partager leur vision de l’entreprenariat au Cameroun et de proposer des  solutions pour accélérer le développement des start-up ; le networking à travers l’espace B to B pour inciter ces jeunes non seulement à découvrir les offres des banques, des coopératives, des agences gouvernementales en charge de l’accompagnement des entrepreneurs  mais aussi de nouer de partenariats entre start-up pour être plus présent dans les principales villes de notre pays ; le partage d’expérience pour faciliter le transfert de  savoir-faire  entre les hommes d’affaires expérimentés et les nos jeunes startupers ; l’exposition des start-up qui se fera du 09 au 10 décembre 2016, les visiteurs pourront apprécier la diversité des innovations proposées dans des secteurs clés comme la santé, l’éducation, l’agriculture, la finance… ; le pitch des start-up  qui, nous l’espérons pourra aider les start-up à lever des fonds auprès des business angels  et enfin l’I-sessions Awards 2016, pour saluer la performance des start-up qui se sont distinguées cette année.




Sous quel signe vous placez cette deuxième édition ?

Nous plaçons cette deuxième édition des i-sessions awards sous le signe de la vitalité de notre écosystème. A la première édition nous avons principalement valorisé les startupers,  mais depuis on a vu émerger des community manager, de bloggueurs, des entrepreneurs sociaux qui ont fortement soutenu nos jeunes startupers et sont désormais sollicités par de grandes entreprises dans le cadre de leur communication digitale respective. Nous savons que cela n’a pas été facile. C’est par leur détermination et leur professionnalisme qu’ils ont  pu imposer le respect.

Quelles sont les innovations de i-sessions awards ?

Comme innovation, on a plus de catégories pour refléter la vitalité de notre écosystème ; un Prix Spécial DASSILVA MANGA et la diffusion en live streaming de l’événement qui se tiendra à la Chambre de Commerce d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat Cameroun.

Comment se sont passées les nominations ?

Un comité constitué d’entrepreneurs, de blogueurs, de journalistes, de cadres d’ONG, a travaillé pendant de longues semaines pour arriver à ce résultat. Au nom de KMR START-UP HUB, je leur adresse nos sincères remerciements. Car ils ont passé des nuits blanches bénévolement pour permettre aux Camerounais de découvrir les jeunes qui ont marqué cette année. Une nouvelle cuvée qui force l’admiration.

Pourquoi le prix Dassilva Manga ?

Dassilva Manga a été notre community manager et la directrice de notre département Communication  mais vous imaginez bien que ce n’est pas la raison qui nous a poussé à instituer ce prix spécial. Je dois préciser ici que Dassilva  est décédée cette année à l’âge de 20 ans alors qu’elle était en cycle licence. Grâce à son dynamisme, son professionnalisme et à sa force de conviction elle a rapidement été un personnage clé pour plus de quatre organisations à la fois. Jusqu’aujourd’hui je me demande encore où elle trouvait cette formidable énergie. A KMR START-UP HUB nous avons donc décidé  à travers  ce Prix Spécial, de révéler ces jeunes   qui très tôt s’engagent à améliorer  nos destins alors qu’elles sont encore  à la fleur de l’âge. Ces jeunes bénéficieront donc  du soutien de notre organisation dans la mise en œuvre de leur projet respectif. J’invite tous les Camerounais à participer à la Cameroon Start-up Conférence du 09 au 10 décembre à la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’artisanat du Cameroun. Cette institution est située à Douala dans le quartier administratif Bonanjo. Nous travaillerons à construire une nouvelle synergie pour booster les start-up camerounaises.

La Rédaction

Share.

About Author

Un commentaire

  1. Pingback: Développement du numérique : Orange et l’Auf au chevet des jeunes

Leave A Reply