Can féminine : Le Nigeria lamine le Mali

0

La rencontre qui vient de se jouer au Stade de Limbe s’est soldée sur un score fleuve de 6-0 en faveur du Nigéria, avec quatre buts d’Asisat Lamina Oshoala.

Can féminine : Le Nigéria lamine le MaliCan féminine : Le Nigéria lamine le Mali

6-0. C’est sur ce score que s’est achevé (ce dimanche 20 novembre 2016 après-midi à Limbe) le match Nigéria/Mali comptant pour la deuxième journée de la Can féminine 2016. Le résultat n’est pas du tout surprenant vu le jeu livré par les Nigérianes. C’est une équipe offensive et défensive qui affronte les Maliennes à la première mi-temps. C’est ainsi qu’à la 23ème minute, Francisca Ordega déchire les filets de Fatoumata Karentao. Commence alors le calvaire des Maliennes. Les Supers Falcons du Nigeria fait du pressing, avec une capitaine, Rita Chikwelu, qui est aux avant-gardes. Le deuxième but porte l’estampille de l’attaquante Asisat Lamina Oshoala, inscrit à la 41ème minute. Fin de la première mi-temps.

La deuxième partie du jeu est un véritable supplice pour les Aigles dames du Mali. Les joueuses du coach Oumar Guindo sont dos au mur, devant une équipe nigériane qui veut creuser l’écart de marquage. Elles en veulent encore. C’est Uchechi Sunday qui enfonce le clou à la 47ème minute, sur un penalty. Le Mali se fatigue, perd les occasions d’intimider l’ennemi. Asisat Lamina Oshoala double la marque à la 64ème minute. Deux autres derniers missiles arrivent à la 69ème et 78ème minute, conduisant le score à 6-0.

Can féminine : Le Nigéria lamine le Mali

Asisat Lamina Oshoala, auteur de 4 buts.

  «Il ne s’agit pas de moi, mais d’un travail d’équipe. Je ne suis pas venu ici pour être la meilleure joueuse de la compétition, mais pour faire la fierté du Nigéria et de l’Afrique», a affirmé Asisat Lamina Oshoala à la conférence de presse qui a suivi la rencontre. Avec une mauvaise technique défensive, une mauvaise attaque, la jeune équipe du Mali a encore bien du chemin.

Oumar Guindo, entraîneur du Mali félicite son adversaire. «Pour notre premier match, on est tombé sur une équipe très forte pour nous, très technique. On est une équipe jeune. On va aborder notre prochain comme il faut. La climatisation a joué aussi un peu sur nous parce qu’on n’a pas eu le temps de s’acclimater. Nous sommes arrivés un peu tard. Mais c’est le football, je félicite le Nigeria. Ça fait six ans que l’équipe malienne est absente des compétitions. On a essayé de former les juniors cette année pour qu’ils soient la relève, qu’ils deviennent comme le Nigeria s’il prête à Dieu.»

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply