Coupe du Cameroun : Apejes de Mfou arrache le trophée

0

La finale de la Coupe du Cameroun de football opposant Apejes de Mfou à Bamboutos vient de s’achever sur un score de 2-0.

Coupe du Cameroun : Apejes de Mfou arrache le trophéeApejes de Mfou champion de la Coupe de football du Cameroun 2016. C’est de l’inédit. 2-0 est le verdict de la 57ème édition de la finale de la Coupe du Cameroun qui a opposé ce dimanche 30 octobre 2016 (au Stade Amadou Ahidjo) le club de la Mefou et Afamba à Bamboutos de Mbouda.  La première mi-temps ne laissait pas entrevoir une telle issue. Les deux équipes mettent du mal à entrer dans le match. Le pressing d’Apejes se voit sur le terrain, mais le jeu est un tantinet décousu pour une espérer une concrétisation. Bamboutos n’a carrément pas de ligne de jeu, pas de technique claire. Les balles tirées à l’aveuglette ne permettent pas aux joueurs de Bamboutos de sortir les griffes. C’est sur un nul que les deux équipes se séparent.




La seconde partie commence un peu fort du côté d’Apejes de Mfou. De tentative en tentative, l’équipe de Mfou –âgée de 10 ans- qui joue pour la première fois la finale de la Coupe du Cameroun se fait menaçante. Le premier but arrive sur corner à la 70ème minute sur une tête de Frank Boya. Ce but redonne confiance au club de Mfou et le terrible Frank Boya double la mise à la 75ème minute avec. Bamboutos a trime pour revenir à la marque. Pour une équipe qui a eu  onze entraîneurs en une saison, c’est compréhensible que les joueurs n’aient pas une philosophie de jeu. Ce qui est tout à l’avantage d’Apejes. Le coup de sifflet final retentit sur le score de  2-0 en faveur d’Apejes. C’était la sixième rencontre entre les deux clubs, six rencontres, six victoires face à Bamboutos. Un mérite pour Oumarou Sokba, l’entraîneur d’Apejes âgé de 36 ans. «C’est une consécration que je n’attendais pas de si tôt. Le secret de cette victoire c’est la jeunesse», s’est réjouit le coach. La finale de la Coupe du Cameroun de football s’est jouée comme d’habitude en présence du chef de l’Etat.

Marc NLEND

Share.

About Author

Leave A Reply