Show : Le Festival du Makossa sur les rails

0

Le stade Mbappe Leppe à Douala abritera  du 2 au 5 novembre 2016 la première édition du Festival du Makossa.

Show : Le Festival du Makossa sur les rails

Claudia Dikosso.

Plus de soixante. C’est l’estimation du nombre d’artistes attendu au Festival du Makossa, Festmak prévu du 2 au 5 novembre 2016. L’expression est nouvelle. C’est que le Festmak est à sa toute première édition. Le stade Mbappe Leppe à Douala a été choisi pour abriter l’évènement. La conférence de presse de ce mardi 25 octobre 2016 a donné l’occasion à la promotrice, (Claudia Dikosso via son entreprise C.D. entertainment), et son équipe de présenter en détail l’évènement.




Promouvoir le développement culturel et l’art, réhabiliter le Makossa «qui traverse une zone de turbulence»,  sont selon la chanteuse Claudia Dikosso les raisons ayant abouti à la création du Festmak. On comprend mieux pourquoi l’acte I du Festival du Makossa a pour fil conducteur   «Wake up Makossa». «Nous voulons célébrer aussi et surtout ces personnes qui ont posé les jalons du Makossa, explique la promotrice. Il s’agira de réunir sur scène les anciens et la nouvelle génération. Toutes les tendances du Makossa seront présentes.» Membre de l’organisation, Émile Milangue ajoute qu’une table-ronde sur l’avenir du Makossa se tiendra le jour d’ouverture. Le 6 novembre, aura lieu les Awards pour récompenser les meilleurs artistes de Makossa d’hier et d’aujourd’hui.




Ben Decca, Ekambi Brillant, François Misse Ngoh, Toto Guillaume, Grâce Decca, Dina Bell, San Fan Thomas, Isidore Tamo, Messi Ambroise, Nkotti François, Beko Sadey, Martino Ngalle, Mathématik sont entre autres les artistes qui animeront le festival.  Il n’y aura pas que les fils Sawa sur les planches. «Le Makossa n’appartient pas qu’au peuple Sawa. Il a bercé toute l’ancienne génération. C’est le Makossa qui nous amenés à faire des disques. Mes titres les plus connus qui ont fait le tour du monde sont du Makossa», précise le doyen des producteurs camerounais, Isidore Tamo.

L’organisation rassure en outre que tout est fin prêt au niveau technique. Les plus jeunes qui feront partie du public se délecteront du jeu de batterie de Guy Bilong. La Communauté urbaine de Douala s’est signalée comme partenaire officiel du Festmak 2016.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply