Sdf Littoral : Jean Michel Nintcheu réélu président

0

Devant le désistement de ses challengers, le député Jean Michel Nintcheu a renouvelé son mandat après les élections critiquées du dimanche 16 octobre 2016.

Devant le désistement de ses challengers, le député Jean Michel Nintcheu a renouvelé son mandat après les élections critiquées du dimanche 16 octobre 2016.

Jean Michel Nintcheu

Après des années (depuis 2012) d’attente, la branche Littoral du Social democratic Front a finalement tenu ses élections. C’était hier dimanche 16 octobre 2016 à la mairie de Douala 3ème. Ils étaient quatre candidats au départ. Célestin Djamen, Abel Elimbi Lobe, Jean Michel Nintcheu et John Kumaze. Après des heures d’échanges, d’invectives, et de coups, les élections se sont tenues, avec le désistement de trois candidats. «Après une longue attente, le président sortant a été déclaré élu. Les trois candidats autres que lui en sont arrivés à s’affronter physiquement au point que les vêtements du maire John Kumaze étaient déchirés. Dans la salle, il y a eu près de 300 délégués  qui devaient voter. Ce sont les 6 délégués des 36 circonscriptions que compte la région du Littoral, les 5 délégués de chacune des coordinations départementales (Wouri, Sanaga maritime, Nkam, Moungo-Nord et Moungo Sud), les conseillers municipaux, etc. Le vote a commencé à 15h parce que les trois autres candidats opposés à Nintcheu sollicitaient la disqualification de ce dernier. L’argument évoqué alors par Elimbi Lobe et Célestin Djamen s’appuie sur un article 18.8 qui dispose: ‘‘Le comité exécutif national peut, en cas de péril menaçant l’intégrité du parti et imputable au comité exécutif concerné, prendre toute mesure qu’il juge nécessaire et ordonner la réorganisation du parti dans une région et/ou dans une circonscription électorale’’», raconte notre confrère La Nouvelle Expression de ce lundi 17 octobre 2016.




Joint au téléphone, Elimbi Lobe justifie son désistement : «Jean Michel Nintcheu et un certains nombres de camarades ne peuvent pas être électeurs ni éligibles puisqu’ils ont été dissouts. Il n’y a pas eu élection. Vous n’imaginez pas que le Sdf peut présenter un tel profil aux Camerounais et demander au peuple de retirer le Rdc au pouvoir.»  Pour les trois démissionnaires, la candidature de Jean Michel Nintcheu ne devrait pas être validée. Pour La commission électorale, présidée par sénateur Jean Tsomelou, «cette revendication était non fondée parce que l’article 18.8  en question concerne plutôt la suspension des structures alors que l’article 8.2 constate l’auto exclusion du militant. Pour la Commission, le Nec a plutôt infligé l’article 18.8 au bureau régional du Littoral et non le 8.2 aux membres du bureau régional. Voilà  pourquoi elle a validé la candidature de Nintcheu. C’est à la suite de cette validation que Elimbi Lobe et Célestin Djamen se sont levés et ont claqué la porte. Non sans attaques verbales et physiques évoquées plus haut. Après leur sortie, il restait deux candidats : Nintcheu et Kumaze qui lui aussi a claqué la porte».




MEMBRES ÉLUS DU BUREAU SDF DU LITTORAL 

Président: Jean Michel Nintcheu

Vice-président: Me Manga Mussole

Secrétaire: Achille Azemba

Secrétaire adjoint: François Djani

Trésorier: André Djeudje

 

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply