Justice : Jean Baptiste Nguini Effa acquitté par la Cour suprême

0

Statuant en dernier ressort, la haute juridiction a conforté le Tribunal Criminel Spécial dans sa décision acquittant l’ex-Directeur Général de la Société Camerounaise de Dépôts Pétroliers (Scdp) et son co-accusé Jean Onana Adzi.

Justice : Jean Baptiste Nguini Effa acquitté par la Cour suprême

Nguni Effa.

Jean Baptiste Nguini Effa et Jean Onana Adzi sont innocents dans l’affaire de détournement de 70 millions de Fcfa à la Société Camerounaise de Dépôts Pétroliers, Scdp. La plainte du ministère public portait sur des sommes régulièrement payées à un prestataire, mais réclamées à tort par un autre prestataire. Le ministère public avait attaqué la décision  rendue par le Tribunal Criminel Spécial (Tcs) le 9 octobre 2014.

L’issue de ce procès innocente l’ex-Directeur Général de la Scdp et son Directeur de l’Administration et des Finances. Cependant, ni l’un ni l’autre ne sortiront de prison, révèle jeudi La Météo n°814. Car, si les deux anciennes pontes du régime ont également obtenu gain de cause au Tcs dans l’affaire dite des 200 millions de Fcfa de titre les opposant au ministère public qui a interjeté appel, ils attendent l’arbitrage de la Cour suprême.




En rappel, c’est le 18 juin 2009 que Jean baptiste Nguini Effa est arrêté, peu après avoir été déchargé de ses fonctions de DG de la Scdp. Le contrôle supérieur de l’État a retenu 25 «fautes de gestion» contre lui, chiffrées à près de 900 millions de Fcfa, et une seule chiffrée à 4 millions de Fcfa contre Jean Onana Adzi. La justice avait condamné le Dg de la Scdp à 30 ans de prison au terme d’un procès que beaucoup d’experts judiciaires trouvèrent kafkaïen. Car, «non seulement l’accusation de détournement de derniers publics n’a pas été établie, mais en plus, la Scd étant une société commerciale régie par le droit supranational Ohada (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires), on ne saurait parler de derniers publics», indique La Météo.

Jean Baptiste Nguini Effa, ingénieur pétrochimiste, dont les proches dénoncent un règlement de compte, a introduit un pourvoi à la Cour suprême et reste dans l’attente du verdict définitif.

Source : Cameroon-info.net par Otric NGON

Share.

About Author

Leave A Reply