Développement : Le Cameroun lance son emprunt obligataire

0

Le montant total de cet emprunt obligataire est de 150 milliards Fcfa. L’annonce vient d’être faite ce jour à Douala par le ministre des Finances.

Le montant total de cet emprunt obligataire est de 150 milliards Fcfa. L’annonce vient d’être faite ce jour à Douala par le ministre des Finances.

Billets de banque

150 milliards Fcfa. C’est le montant du quatrième emprunt obligataire du Cameroun dénommée ECMR 5,5% NET 2016-2021. Le ministre des Finances Alamine Ousmane Mey vient de lancer l’opération au cours d’une cérémonie ce mardi 20 septembre 2016 à Douala. Les obligations portent un taux d’intérêt de 5,5% par an sur la durée de l’emprunt qui est de cinq ans, soit de 2016 à 2021. La période de souscription est prévue du 27 septembre au 12 octobre 2016. Cette période pourra être réduite ou prolongée sur avis de la Commission des marchés financiers (Cmf). Le consortium constitué de Prestataires de services d’investissements, Afriland First bank, Edc Investment Corporation et la Société générale du Cameroun a été mandaté par l’Etat pour structurer et mobiliser  les 150 milliards Fcfa. Cette somme est répartie en 150 millions d’obligations d’une valeur de 10milles Fcfa.

L’emprunt obligataire est une opération que l’Etat a mise sur pied pour combler le déficit budgétaire prévu pour l’exercice 2016. Un budget qui s’élève à 4234,7 milliards Fcfa. Selon le ministre des Finances qui représente l’Etat du Cameroun, cet emprunt est nécessaire pour poursuivre les différents chantiers entamés par le Cameroun. Sur le plan infrastructurel, les fonds devraient atteindre 27 milliards trois cent millions Fcfa. Ils permettront le bitumage de la route Foumban-Manki-Pont de la Mape, la construction du pont sur la Mape, le bitumage de la route Mengong-Sangmélima, le bitumage du corridor Bamenda-Ekok-Batchuo-Akagbe, la construction des routes de désenclavement des bassins de production de l’Ouest, les travaux de construction de l’autoroute Douala-Yaoundé.

Relance de la Semry et la Sodecoton

Pour les travaux de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, 9 milliard cent millions Fcfa seront puisés dans les 150 milliards Fcfa de l’emprunt obligataire. 86 milliard six cent millions Fcfa seront affrétés aux secteurs de l’eau et l’énergie. La somme permettra la poursuite du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et de ses environs à partir du fleuve Sanaga, l’électrification de 166 localités par photovoltaïque, le projet de construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar, le projet de construction du barrage hydroélectrique de Memve’ele etc. 27milliards Fcfa seront réserver au financement de la relance des activités de la Semry, la Sodecoton, la construction du port en eau profonde de Kribi.

Alamine Ousmane Mey affiche une assurance face à l’opération. Se basant sur les trois précédents emprunts (celui de 2010, de 2013  et de 2014), il affirme : «Au regard des objectifs que nous nous étions fixés et les résultats obtenus, nous pouvons dire que les fruits ont tenu la promesse des fleurs. Aujourd’hui, le Cameroun bénéficie d’une confiance pour réunir 150 milliards Fcfa. Les intérêts afférents aux obligations sont exonérés de tout impôt et taxe.» Le Cameroun a ouvert un compte séquestre à la Banque des Etats de l’Afrique centrale où s’effectuera le remboursement aux investisseurs. Les souscripteurs étrangers soumettront leurs revenus de l’emprunt en fonction de la législation en vigueur dans leur pays de résidence. Les intérêts seront payables dès la première date d’anniversaire de jouissance des titres.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply