Tradition : Le Ngondo 2016 est lancé

0

Les différentes activités qui vont ponctuer cette édition ont été présentées ce jeudi 15 septembre 2016 aux médias.

Tradition : Le Ngondo 2016 est lancé

Sa Majesté Mbodi Epee.

Le Ngondo 2016 est en marche depuis ce jeudi 15 septembre 2016. C’est autour d’une conférence de presse au palais Dika Akwa à Douala que le comité exécutif du Ngondo a présenté les différentes activités qui meubleront cette fête traditionnelle du peuple Sawa. Comme il est de coutume, les premières articulations concerneront la visite des cantons. La caravane du Ngondo se déportera d’abord chez les Bonebele à Deido le 15 octobre 2016. Le cap sera mis par la suite sur le canton Bebe Bele (Bonabéri) le 4 novembre. Les cantons Bonambela, Njo Njo, Wouri Bwele, Bakoko Wouri et Bassa recevront la caravane respectivement le 11 novembre, le 12 novembre, le 19 novembre, le 26 novembre et enfin le 27 novembre.

Exit la visite des cantons, on aura le tournoi de lutte traditionnelle (Besua en langue duala), le carnaval du Ngondo, la journée d’hygiène et de salubrité, le concours artistique, la dictée en langue duala. Autres festivités, la foire culturelle, commerciale et industrielle, des concerts géants, la journée gastronomique, le mini marathon du Ngondo, le culte œcuménique… La célébration de cette année a ses spécificités. Le comité exécutif du Ngondo a introduit une compétition culinaire qui récompense le meilleur ‘‘ndolè’’ (met traditionnel Sawa), le meilleur poisson à la braise. Le Ngondo rentrera en gare le 4 décembre, après la course des pirogues, la Messe de l’eau sur le Wouri qui révèlera le message des ancêtres pour la prochaine édition. Les frais d’organisation du Ngondo sont évalués à des centaines de millions Fcfa, a précisé l’organisation.

Lors de la précédente conférence de presse, en avril dernier, le comité d’organisation a indiqué que les festivités auront pour fil conducteur «Mwaye» qui veut dire la lumière. «Le Ngondo doit apprivoiser cette lumière sans la confisquer parce qu’elle n’appartient pas qu’aux seuls Sawa, a souhaité le président dudit bureau, Sa Majesté Mbodi Epee Gaston, chef du canton Bassa. Elle (la lumière, Ndlr) doit irradier tout le ciel camerounais et tous les Camerounais.» Cette lumière devrait de prime abord apaiser les relations conflictuelles entre les Rois Sawa. Plusieurs chefs ne participent plus à cette fête culturelle, à l’exemple des Rois de Dibombari, des Abo nord et Abo Sud. «Il n’y a pas de querelles entre nous, mais des dissensions. Sur à peu près dix chefs qui s’étaient retirés du Ngondo, sept sont déjà revenus. La réconciliation est en marche», a rassuré Sa Majesté Mbodi Epee Gaston.

Valgadine TONGA

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply