Grippe aviaire: La commercialisation de la volaille de nouveau autorisée

0

Le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) a signé, ce 24 août 2016, un texte modifiant l’arrêté portant déclaration d’infection de l’influenza aviaire et, notamment, l’article relatif à la commercialisation de la volaille dans le département du Mfoundi. Le gouverneur de la région du Centre est invité à prendre incessamment un arrêté désignant les marchés de Yaoundé, où seront vendus les poulets. Neuf marchés ont, d’ailleurs, été autorisés ce 24 août 2016 (Voir la liste ci-dessous).

poulet dans le Mfoundi. La Grippe aviaire est passée.

Levée de l’interdiction dans le Mfoundi.

Les aviculteurs peuvent donc pousser un « ouf! » de soulagement après l’officialisation de la mesure du Minepia visant à la commercialisation, de nouveau,  de la volaille dans le département du Mfoundi. «Les volailles et leurs produits issus des fermes ayant fait l’objet d’un suivi sanitaire peuvent être autorisés de vente dans les marchés à volaille aménagés et préalablement identifiés par l’autorité administrative. Les règles de biosécurité, d’hygiène et de salubrité y sont strictement appliquées», relève l’arrêté du Minepia signé le 23 août 2016 et rendu public le lendemain.

400 millions de Fcfa de perte journalière

La mesure dans le Mfoundi avait été prise le 26 mai 2016 après le constat d’une épizootie qui devait inciter les autorités administratives d’autres régions, dont celles de Bafoussam, le bassin de production, à en faire d’autant. Depuis la déclaration officielle de cette grippe aviaire, environ 25 foyers de l’épizootie ont été identifiés et 54.000 volailles abattues dans les fermes infectées, les marchés et les localités touchés (Yaoundé, Bafoussam, Bayangam, Ebolowa et Daber). Au cœur de cette épizootie, l’interprofession avicole du Cameroun (Ipavic) présentait des pertes au sein de la filière évaluées à environ  400 millions de Fcfa par jour. L’aviculture, d’après l’Ipavic, pourvoit 320.000 emplois directs, 250.000 emplois indirects et côte 4,5% du Produit intérieur brut (Pib).

Dans la mouvance du texte signé par Taiga, le gouverneur de la région du Centre a rendu public, ce 24 août 2016, un arrêté précisant les marchés aménagés et respectant les « règles de biosécurité, d’hygiène et de salubrité ». Il s’agit de neuf marchés répartis dans les sept arrondissements que compte le département du Mfoundi.

Liste des marchés ayant fait l’objet d’un suivi sanitaire autorisés dans le Mfoundi par l’arrêté du gouverneur du Centre :

Arrondissement de Yaoundé 1er: Marché du Mfoundi

Arrondissement de Yaoundé 2   : Marché de Mokolo; marché de l’Ipavic

Arrondissement de Yaoundé 3   : Marché de Nsam

Arrondissement de Yaoundé 4   : Marché de Mvogmbi; marché d’Ekounou

Arrondissement de Yaoundé 5   : Marché d’Essos

Arrondissement de Yaoundé 6   : Marché du Rond point Express

Arrondissement de Yaoundé 7   : Marché de Nkolbisson

Serge Aimé Bikoi

 

Share.

About Author

Leave A Reply