Sdf Littoral : Célestin Djamen se met en campagne

0

Le conseiller municipal a présenté son projet de société à la presse ce mardi 23 août 2016 à Douala.

Sdf Littoral : Célestin Djamen se met en campagne

Célestin Djamen déroule son projet.

La date des élections pour la présidence du bureau exécutif régional du Littoral du Social democratic front (Sdf) n’a pas encore été fixée mais Célestin Djamen est déjà en campagne. La conférence de presse qu’il a tenue ce mardi 23 août 2016 à Douala a été pour lui l’occasion de présenter son projet de société. Il se dessine en cinq points : Redonner à toutes les structures de bases du parti, notamment aux circonscriptions électorales leur autonomie financière ; Faire adhérer les jeunes au parti «car c’est avec le Sdf que le vrai changement est envisageable dans notre pays», souligne le conseiller municipal de la Commune de Douala I. Ce membre du Comité exécutif national prévoie également de former politiquement «et surtout électoralement nos militants car si nous avons perdu des élections dans le passé, ce n’est pas tant à cause de notre impopularité, mais très souvent parce que nous n’avons pas su contrôler et surveiller les voix qui nous étaient acquis dans les bureaux de vote. Ceci faute de scrutateurs.»

Pour les deux derniers points, il est question de reconquérir autant de mairies que possible, de mettre sur pied une mutuelle d’assurance maladie pour les militants de chaque circonscription électorale. «Je l’ai réussi à Douala I en tant que rapporteur de la Commission des Affaires sociales où tous les conseillers bénéficient d’une couverture maladie.»  Le secrétaire national aux Droits de l’Homme et des Peuples au Sdf sait qu’il trouvera sur son chemin Jean Michel Nintcheu, l’ancien président régional du parti dans le Littoral. Si ce dernier tempête que Djamen « n’est pas un vrai militant du Sdf« , Célestin Djamen sérine que le député Nintcheu est inéligible parce qu’il a «mis en péril l’intégrité du parti dans le Littoral. Il ne peut concourir car il est issu d’un bureau qui n’existe plus». Célestin Djamen se dit en tout cas prêt pour le duel. Et exige par ricochet la tenue immédiate de la conférence régionale. Elle devra aboutir aux élections. Selon les recommandations du Comité exécutif national du 3o juillet 2016 qui dissolvait le bureau exécutif régional, la commission dirigée par le sénateur Jean Tsomelou a été créée pour réorganiser les structures du parti dans le Littoral.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply