Musique : Gaby Fopa expose sa ‘‘Calebasse Vide’’

0

Le chanteur a présenté son album au cours d’une conférence de presse à l’Institut français de Douala ce jeudi 28 juillet 2016.

Calebasse Vide de Gaby Fopa

Calebasse Vide

A l’écouter, on lui attribue aisément le titre de philosophe. Cette âme se ressent avec acuité dans ‘‘Calebasse Vide’’. Le nouvel album de Gaby Fopa vient d’être présenté à la presse à Douala ce jeudi 28 juillet 2016. La salle de l’Institut français a reçu  du beau monde pour l’occasion. On a vu des icones comme Aladji Toure ou Sam Mbende venir soutenir l’artiste. Ne vous fiez par au nom. ‘‘Calebasse Vide’’ n’est pas vide. L’album a treize titres. De la chanson ‘‘Amène-moi loin d’ici’’, à ‘‘Maintenant que tu es là’’, en passant par ‘‘Ndé nté le’’,  ‘‘Brûle-moi d’amour’’, ‘‘Viendras-tu me voir’’, ‘‘J’ai mal à mon égo’’… on hume un lourd parfum de nostalgie. En fait, l’album en lui-même respire la mélancolie. «Ce que je suggère à travers treize titres c’est que si nous restons dans une posture de croire que nos valeurs sont des vérités, nous allons construire des murs, au lieu de faire monde. Il y a de la mélancolie parce que je regarde la vie avec mon âme et elle est triste quand elle regarde le monde», explique Gaby Fopa.

«Valeurs éclairées»

Contrairement à ce qu’on peut croire, aucun titre de l’album ne porte le nom ‘‘Calebasse Vide’’. «La calebasse traduit la conscience, les actes que nous posons. Ce que j’invoque ici c’est un processus permanent de questionnement parce que si (par exemple, ndlr) je suis convaincu que le baobab c’est mon dieu et qu’il est l’unique dieu, alors tous ceux qui ne le vénèrent pas sont des mécréants. Il faut se rendre compte que ce que nous faisons est le résultat de notre état de conscience.» L’artiste rêve d’un monde sans guerre, sans extrémisme religieux, d’une Afrique joyeuse, de la considération pour la vie de l’autre. «Je suggère de questionner toutes les valeurs qui sont à l’intérieur de cette calebasse, de la renverser et la rendre vide parce qu’en réalité il n’y a pas d’espace dedans. Il faudra alors la remplir par de nouvelles valeurs plus ouvertes, plus éclairées. Ainsi on verra qu’il n’y a pas de différence entre l’autre et moi.» Dans cet opus qui se veut généreux, l’artiste a partagé le titre ‘‘Patega’’ avec Gaëlle Wondje. Autre featuring, celui avec Bidiane Sadey sur ‘‘Africa’na’’.

Gaby Fopa présente son cinquième album

La Calebasse Vide de Gaby Fopa.

Après quelques notes d’écoute, l’ouïe reconnait la dextérité de Manuel Wandji aux percussions. Il a d’ailleurs intervenu à l’arrangement –avec Basile Ntsika-, à l’enregistrement de l’album. Il en est le producteur exécutif et le réalisateur. L’album chante sur des percussions, l’orgue, la guitare, la guitare acoustique, la contrebasse, la batterie… ‘‘Calebasse Vide’’ est la cinquième œuvre. Elle intervient neuf ans après la dernière, ‘‘Solitude’’. Le public avait également consommé bien avant les albums ‘‘L’hiver du soleil’’ sorti en 2002, ‘‘J’ai mal’’ en 1999 et ‘‘Equinoxe’’ en 1997.  Le partage de  ‘‘Calebasse Vide’’ avec les mélomanes commencera en décembre avec deux concerts prévus à Yaoundé et à Douala.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply