Musique : Supaval signe son retour avec « Jeje »

0

Le chanteur camerounais vient de présenter son nouvel album sorti cette année à la presse à la Douala.

On l’a vu sur du Makossa pur. Il a aussi surfé sur du Gospel. Supaval de son vrai nom Valentin Epie Mesapa nous revient cette fois avec un album afrobeat. Le nouveau bébé est baptisé ‘‘Jeje’’. Il a été conçu au Cameroun et aux États-Unis où vit le chanteur camerounais. L’album qui vient d’être présenté aux médias ce mercredi 20 juillet 2016 à Douala a neuf titres. Supaval a fait de ‘‘Jeje’’ «son number one.» Une chanson plus tôt enlevée où l’artiste se targue d’être ‘‘Jeje’ » un mot pidgin «c’est-à-dire confortable, serein, sans stress.» Dans l’album, le pidgin domine sur l’anglais et le français. C’est qu’il a beau vivre depuis des décennies aux États-Unis, Supaval n’a pas tourné le dos à sa culture. «Je suis né au Cameroun, à Kumba. La langue la plus partagée là-bas c’est le pidgin. Je pense qu’il faut rester attaché à sa culture tout en gardant l’esprit ouvert au monde. C’est parce que les Nigérians sont restés attachés à leur culture qu’ils ont du succès», explique l’artiste. A côté du pidgin, l’album se chante aussi en français, en anglais.

Supaval chante "Jeje", Lavoixdukoat.com

Supaval de retour.

On retrouve chez le chanteur une certaine nostalgie des sonorités à succès d’hier. C’est le cas avec le titre ‘‘Time for joy’’ qui nous replonge dans les belles notes de la rumba congolaise. ‘‘Time for joy’’ est un featuring avec Philippe Miloko qui magnifie «Jéhovah, la lumière de ma vie. Tout ce que je vis c’est grâce à toi.» Supaval fait aussi un clin d’œil à Dieu dans les titres comme ‘‘Jehovah leh’’, ‘‘Papa you show me love’’, ‘‘Wake up’’. A côté de Dieu, ‘‘Jeje’’ évoque en outre les thèmes comme l’amour avec ‘‘Baby sugar cane’’, le mariage à travers le titre ‘‘Marriage train’’, le courage ou la foi avec ‘‘Never give up’’. Comme dans ses précédents albums «Ndolo Makossa», «Big Mamie», «New Begining», «New Begining gospel», Supaval chante propre. Il préfère éviter les dessous de ceintures et autres saletés qui font la mode furtive. Sa morale ne le lui permet pas certes. Mais il est impensable de se livrer un des obscénités quand on bosse avec des figures comme Jacob Ngouni, Ndedi Eyango, Salle John…

Avant de revenir au bercail, Supaval a offert un show à Houston aux Usa samedi dernier. Au Cameroun, le public du Sud-ouest sera le premier à déguster cette galette musicale. L’artiste organise avec le Label Mc Mulango Entertainment un concert à Buea le 23 juillet prochain. Les fils du terroir, Mr Leo, Salatier entre autres assureront la première partie. Les prochains rendez-vous sont en étude.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply